En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

La Villa Kujoyama inaugurée à Kyoto le 4 octobre

Des orientations ambitieuses et un nouveau programme de résidences pour relancer ce lieu d’inspiration pour la création française.

Le 4 octobre est une date à marquer d’une pierre blanche. Après plusieurs mois de rénovation de ses bâtiments et de mise en place de ses nouveaux programmes, la Villa Kujoyama a été officiellement inaugurée, lors de Nuit Blanche à Kyoto, en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement et Daisaku Kadokawa, maire de Kyoto. Olivier Brault, directeur général, y représentait la Fondation Bettencourt Schueller, qui finance le nouveau programme de résidences de la Villa.

Lieu de rencontre et d’inspiration, créé en 1992 par l’architecte Kunio Kato, la Villa est gérée par l’Institut français du Japon, en association avec l’Institut français. Elle accueille, à l’instar de la Villa Médicis ou de la Casa de Velasquez, des artistes en résidence pour des séjours de plusieurs mois. 270 créateurs de disciplines diverses (architecture, littérature, art contemporain, design, danse, composition, cinéma…) s’y sont côtoyés depuis sa création.

Un nouveau programme de résidences

En engageant un nouveau programme de résidences, cette prestigieuse institution culturelle située sur les hauteurs de Kyoto connaît aujourd’hui une renaissance artistique. Elle propose un outil d’échange interdisciplinaire, ouvert aux artistes de tous les domaines de la création contemporaine, y compris désormais aux métiers d’art et aux arts numériques. L'objectif : renforcer le dialogue culturel entre la France et le Japon.

S’exposer et se confronter à une culture différente offre à tout artiste des perspectives nouvelles. La Villa Kujoyama devient plus que jamais une passerelle de coopération artistique et culturelle entre la France et le Japon. La capacité de chaque projet à fédérer un réseau de partenaires à Kyoto, dans le Kansai et au Japon est d’ailleurs déterminante dans le choix des nouveaux lauréats.

Deux modes de résidences possibles

« Villa Kujoyama » s’adresse à des créateurs désireux de développer une recherche artistique en lien avec la scène culturelle du Kansai.
« Kujoyama en duo » propose d’accueillir en résidence un tandem composé de créateurs confirmés, français et japonais, qui se choisissent pour travailler autour d’un projet commun.

Ces nouvelles orientations sont ambitieuses et nécessitent des phases tant préparatoires que de suivi pour accueillir les recherches, développer les coproductions, donner aux talents les moyens de réaliser leur projet. Pour les financer, la Villa s’appuie sur des partenaires divers, réunissant autour d’elles des institutions et des entreprises privées.

Une direction franco-japonaise

En cohérence avec sa philosophie, et pour prouver son esprit de collaboration et de complémentarité, la direction de la Villa Kujoyama est confiée à un duo expérimenté et prometteur à la fois. Christian Merlhiot et  Sumiko Oé-Gottini incarnent et affichent une volonté claire de double vision. Celle d’un français et d’une japonaise, mais aussi celle d’un artiste et d’une productrice au service de la créativité et de la diffusion des projets artistiques.
Une Villa à suivre de près !