En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Nathanaël
Le Berre

Talents d’exception 2014

Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main - Talents d'exception - 2014
  • 1/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

  • 2/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

  • 3/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

  • 4/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

  • 5/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

  • 6/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

  • 7/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

  • 8/8

    Nathanaël Le Berre, L’Infini

    Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm

Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main - Talents d’exception 2014 récompense Nathanaël Le Berre, dinandier, pour son œuvre l’Infini (Feuilles de laiton, nitrate de cuivre, noir de fumée, brasure d’argent, cire, 51 x 40 x 23 cm). 

 

La conception et la composition de l'œuvre sont l’aboutissement de recherches et d’expérimentations poussées de la technique du martelage, mises au point par Nathanaël Le Berre. Ses sculptures sont l'expression de sa réflexion sur les passages de formes courbes, modelées ou travaillées en creux et l’observation de leurs tensions. L’artiste explore un vocabulaire formel inspiré des formes observées dans la nature et sur le corps humain. 

Conçue à partir d'une feuille unique de laiton déployée dans les trois dimensions, l’Infini offre une composition structurée par le balayage à 360 degrés d'un profil en forme de C sur un axe vertical imaginaire. La découpe verticale de la forme principale révèle le symbole de l'infini dont le graphisme est dessiné par l'épaisseur de la feuille utilisée. Cette sculpture abstraite crée, par ce modelage, un paysage évocateur, une invitation à ressentir « le vertige de l'infini. »

Deux traitements différents rythment la surface de la pièce : l'un noir et brillant à l'extérieur, l'autre poli couleur or à l'intérieur. Les facettes, révélées par un fin martelage, font apparaître une constellation de petits miroirs sur la surface de la feuille. La teinte noire extérieure est une patine du cuivre, résultat de la chauffe de la pièce au chalumeau et d’une application d’un nitrate de cuivre mélangé à du noir de fumée.

Je propose des objets et sculptures qui relèvent d’une technique, la dinanderie, rarement exploitée aujourd’hui. J’ai pour volonté de trouver des solutions innovantes, afin d’adapter la dinanderie et le travail des métaux en feuille au service des arts décoratifs.

Nathanaël le Berre, dinandier

 

Nathanaël Le Berre

Après ses diplômes de l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art Olivier de Serres à Paris en vitrail et en sculpture sur métal, c’est dans l’atelier du sculpteur Hervé Wahlen que Nathanaël Le Berre parfait sa formation de dinandier. 


Ses sculptures sont l'expression d’une réflexion sur les formes simples, les passages de courbes et de l'observation du corps humain et de la nature. 


Nathanaël Le Berre met en forme la matière (feuilles de cuivre ou d’étain) par un fin martelage. Il réalise des patines à chaud à base d’oxydes métalliques, travaille par usure la feuille de laiton étamée. « J'ai besoin de travailler de mes mains, de relever un défi technique pour ne pas m'ennuyer dans mes créations. Je développe ainsi une sensibilité forte au matériau. Je sais comment il va réagir, se comporter suivant la forme que je souhaite lui donner. »


Depuis 2004, Nathanaël Le Berre a réalisé plus d’une trentaine de sculptures. Il est représenté à Paris par la galerie Patrick Fourtin. Lauréat de la récompense Talents d’exception, il projette de créer une collection d’une quinzaine de pièces : mobilier, vases, luminaires et sculptures. 


Pour en savoir plus :


http://nathanael-leberre.fr


nathanael.leberre@gmail.com


 

  • 2014 Lauréat du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main – Talents d’exception
  • 2009 Collaboration avec le décorateur Christian Liaigre
  • 2002Ouverture de son atelier
  • 2000-2002 Formation dans l’atelier d’Hervé Wahlen
  • 1999Diplôme des métiers d’art en sculpture métal à l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art Olivier de Serres à Paris
  • 1997Diplôme des métiers d’art en vitrail à l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art Olivier de Serres
  • 1976Naissance