En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Institut National des Métiers d’Art INMA

Vingt ans après sa création, il a paru utile d’évaluer le dispositif de soutien à la transmission des savoir-faire d’exception des Maîtres d’art à leurs élèves, pour en améliorer encore l’efficacité.

 

Le ministère de la culture et de la communication a créé en 1994 le titre de Maître d’art pour sauvegarder et pérenniser les savoir-faire d’exception, éléments essentiels du patrimoine immatériel de notre pays. Depuis 2012, la mise en œuvre de ce dispositif est confiée à l’Institut National des Métiers d’Art (INMA).

Transmettre des savoir-faire rares

Inspiré du programme des « Trésors nationaux vivants » créé au Japon en 1954, le dispositif Maîtres d’art - Elèves a pour objectif la transmission des savoir-faire rares et remarquables. Décerné à vie, le titre de Maître d’art confère à son détenteur la mission de transmettre l’excellence de son métier à un élève de son choix, au sein de son atelier.

Une école d’exception « hors les murs »

Cet enseignement concerne des techniques spécifiques d’une qualité exceptionnelle détenues par un très petit nombre de professionnels. En l’absence de cursus de formation classique, celles-ci ne peuvent être transmises que dans l’atelier du Maître d’art. Transmis pour être préservés, ces savoir-faire sont aussi développés et redéployés grâce aux recherches et aux innovations mises en œuvre par les Maîtres d’art et leurs élèves qui participent ainsi au renouvellement de leurs métiers.
À ce jour, la France compte 115 Maîtres d’art en activité et autant d’élèves et anciens élèves.

Évaluer pour améliorer

L’INMA souhaite évaluer la pertinence et l’efficacité du dispositif vingt ans après sa création. Résolument engagée pour la valorisation des métiers d’art, la Fondation Bettencourt Schueller a choisi d’accompagner cette démarche qui vise à définir les évolutions destinées à améliorer la transmission des savoir-faire des Maîtres d’art à leurs élèves.

A l’instar des Trésors vivants du Japon, les Maîtres d’art de France sont porteurs d’une culture vivante et harmonieuse, qu’on appelle parfois le patrimoine immatériel, qu’ils s’ingénient à parfaire et à transmettre en l’enrichissant sans cesse, l’esprit toujours en éveil, confronté aux exigences de la matière et de l’art.

Etienne Vatelot, luthier, ancien président d’honneur du Conseil des métiers d’art du ministère de la culture et de la communication.

  • 1/8

    INMA

  • 2/8

    INMA

  • 3/8

    INMA

  • 4/8

    INMA

  • 5/8

    INMA

  • 6/8

    INMA

  • 7/8

    INMA

  • 8/8

    INMA

Haut
de page