Sellettes

Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main - Dialogues - 2013
  • 1/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 2/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 3/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 4/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 5/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 6/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 7/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 8/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 9/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 10/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 11/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

  • 12/12

    Sellettes

    Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm

Le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main - Dialogues 2013 récompense les artisans Frédéric Richard, Emmanuel Joussot et le designer Eric Benqué pour Sellettes (Liège expansé, feuille d'or, 75 x 43 x 75 cm). Editées en série limitée par la galerie Mouvements modernes

 

Les Sellettes ont pour fonction première de présenter et mettre en valeur des objets.
Leur forme horizontale ou verticale et leur principe combinatoire, qui proposent différents formats et hauteurs, permettent de définir et moduler l'espace domestique qui les accueille. Composées de liège et de feuilles d’or, elles introduisent dans la décoration intérieure la présence de deux matériaux antinomiques, l’un naturel et modeste, l’autre précieux et rare. Ils symbolisent aux yeux du designer, « la beauté du monde et le talent des hommes ». 

Les matériaux ont été choisis pour leurs qualités intrinsèques et sont laissés à l’état naturel : le liège retenu pour sa masse et sa légèreté, sa matité et sa noirceur ; l'or pour sa finesse et sa ductilité, sa couleur et son éclat. L’association des deux matériaux traduit celle des contraires : le mat s'oppose au brillant, le sombre au lumineux, le rare au courant, le léger au lourd, le massif à l'extrêmement fin.

Cette création a pu être réalisée grâce à la rencontre et à la complicité du designer avec deux artisans aux savoir-faire d’exception, avec lesquels il a entrepris un dialogue constant : « J'ai conçu et dessiné les sellettes puis je suis allé rencontrer un ébéniste et un doreur. Nous avons alors discuté des modalités précises de la mise en œuvre et choisi ensemble les techniques de réalisation. Nous avons ensuite régulièrement échangé au cours des différentes étapes de fabrication. »

Pour mettre en œuvre les matériaux de façon intelligente et respectueuse, je me suis adressé à ceux qui les connaissent sans doute le mieux : les artisans.

Eric Benqué, designer.

 

Eric Benqué

Diplômé de l’Ecole nationale supérieure de création industrielle de Paris, le designer d’environnement, architecte d’intérieur et scénographe Eric Benqué s’est spécialisé dans la conception de meubles, d’expositions et d’agencements d’espaces de haute facture.  

Particulièrement attentif au choix et au traitement des matériaux, Eric Benqué favorise la rencontre entre le dessin et l’artisanat d’exception. La relation entre les objets et l’espace est au centre de son travail et de ses recherches, tout comme la question du plaisir de l’utilisateur. Son approche contemporaine met en avant des principes de haute qualité, en s’appuyant sur le savoir-faire d’artisans de renom œuvrant au sein d’ateliers ou de manufactures. 


Il collabore de façon régulière avec les architectes Marc Barani (Musée d’art concret de Mouans-Sartoux, cimetière Darbousson), Stéphane Paumier (extension de l’ambassade de France à New Delhi) ou l’atelier Berger-Anziutti. 

En 2003, il réalise le mobilier de l’Institut français de Pondichéry en Inde. Passant indifféremment de la commande privée (agencement d’appartements ou de yachts) à la commande publique (mairies, musées), Eric Benqué expose également des pièces de mobilier en série limitée à la galerie Emmanuel Perrotin et chez Mouvements modernes à Paris.
Pour en savoir plus :
http://www.benque.org
benque@benque.org


 


 

  • 2013Lauréat du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main - Dialogues
  • 2012Exposition de la série Traits d’union à la galerie Mouvements modernes à Paris
  • 2007Exposition de la série Planches à la galerie Emmanuel Perrotin à Paris
  • 2003Réalisation du mobilier de l’Institut français de Pondichéry (Inde)
  • 2000Création de son agence
  • 1997Diplômé de l’Ecole nationale supérieure de création industrielle à Paris
  • 1971Naissance
FrédéricRichard

Formé à la fois à la dorure et à la sculpture sur bois, Frédéric Richard dirige l’entreprise RG Les cadres Gault, spécialisée dans la fabrication de cadres de haute facture. 


Fondée en 1880 par Emile Gault, l’entreprise prend son essor en 1936 lorsque l’ouverture d’une boutique à St-Germain-des-Prés lui permet de collaborer avec de célèbres artistes comme Picasso, Chagall ou Dalí.

Aujourd’hui, elle travaille avec des designers et des décorateurs pour des créations contemporaines.


Dans l’atelier d’Ecuisses en Bourgogne, où l’entreprise s’est installée en 1954, chaque génération d’apprentis artisans d’art est formée par les plus anciens. A son entrée dans l’atelier, en 1980, Frédéric Richard a ainsi appris les savoir-faire de doreur et sculpteur sur bois. Il développe les collaborations avec des designers, tels le miroir Pharaon créé avec Nicolas Aubagnac pour lequel il reçoit le label VIA en 2007. Dans sa boutique écrin, installée rue du Faubourg St-Honoré à Paris, Frédéric Richard travaille avec les musées, monuments historiques, galeries, décorateurs et particuliers. Il s’est également récemment implanté à Genève et à Moscou. 


Pour en savoir plus :
http://www.rglescadresgault.com
info@lescadresgault.com


 


 

  • 2013Lauréat du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main – Dialogues
  • 2011 Rachat de RG-Les cadres Gault et ouverture d’une boutique à Moscou
  • 2008Directeur de RG-Les cadres Gault et ouverture d’une boutique à Genève
  • 2007Label VIA pour le miroir Pharaon du designer Nicolas Aubagnac
  • 1980Entrée à l’atelier RG-Les cadres Gault
  • 1964Naissance
Emmanuel Joussot

Héritier d'une lignée familiale de compagnons ébénistes, Emmanuel Joussot s’est spécialisé dans la fabrication de mobilier haut de gamme contemporain et dans la réédition de boiseries, de meubles anciens et de meubles en bois doré. Il travaille en collaboration étroite avec des designers et des décorateurs pour l’agencement intérieur ainsi que pour la production de pièces uniques ou de séries limitées. 


L’ébénisterie Pierre Joussot Fils œuvre en faveur d’un artisanat responsable en proposant du mobilier conçu dans le respect de l’environnement.

Constituée d'un atelier de 350 m² et d'un lieu d'exposition de 100 m², elle compte une équipe de quatre artisans qui réalisent des pièces dans des essences de bois variées, du plan à la finition en passant par la découpe, mais aussi toutes sortes d'usinage, de montage, de placage. L’atelier de finition se consacre à la dorure, aux vernis et aux patines.


Pour en savoir plus :
http://www.ebenisterie-joussot.com
ebenisterie.joussot@gmail.com


 


 

  • 2013Lauréat du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main - Dialogues
  • 2012Exposition De l’art à la manière au VIA, Paris
  • 1988Formation en sculpture sur bois au Centre régional de conservation et de restauration des œuvres d’art de Vesoul
  • 1977Formation en marqueterie à l’Ecole Boulle, Paris
  • 1976Certificat d’aptitude professionnelle en ébénisterie
  • 1957Naissance