En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

La maison de Marthe et Marie

Colocation solidaire pour futures mamans en difficulté.

Les mères célibataires, premières victimes de la pauvreté

Aujourd’hui en France, 85 % des familles monoparentales sont composées de mères seules : entre 1,5 et 2 millions de femmes. Parmi elles, 30 % vivent sous le seuil de pauvreté. Souvent rejetées par leur entourage (abandon du conjoint après l’annonce de la grossesse, rejet de l’entourage, grossesse imprévue…), ces mères célibataires cumulent les difficultés (emploi, logement, santé…).

L’association Marthe et Marie vient en aide à ces femmes, pour leur permettre, dès le début de leur grossesse, de prendre un bon départ dans leur nouveau rôle de mère. 

L’association propose des colocations solidaires : les appartements, partagés avec des volontaires, permettent aux futures mamans d’accueillir leur enfant dans un environnement chaleureux et sécurisant. Les mamans sont épaulées par une équipe salariée de l’association dans leurs démarches administratives, leurs recherches de logement, d’emploi et de place en crèche pour préparer la sortie de la colocation.

Les colocations solidaires, une réponse adaptée 

L’association s’approprie le concept des maisons partagées dont la Fondation a constaté les bénéfices à travers son soutien à Simon de Cyrène, l’Association pour l’amitié, Lazare, ou la Maison des Sages par exemple. Elle s’adresse à un public fragile, très souvent rejeté et démuni. Le projet favorise également la création de lien social puisqu’il permet à des volontaires de vivre une expérience humaine très forte, en vivant dans une colocation, lieu de partage, de bienveillance et d’entraide fraternelle : une ouverture sur le monde incroyable dans un moment hors du temps qu’est l’attente et la naissance d’un enfant. 

Depuis la création de l’association en 2010, 35 femmes ont été accueillies et 41 bébés sont nés dans les colocations situées à Paris, Nantes, Lyon, Strasbourg.

Avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller l’association la Maison de Marthe et Marie souhaite doubler le nombre de colocations d’ici 5 ans.

« Je n'avais pas ma famille derrière moi, donc c'était très important pour moi d'être bien entourée pour entrer dans mon nouveau rôle de maman ».

Catherine*, colocataire dans une maison 
*Le nom a été changé

 

  • 1/3

    Jouer avec les bébés ©Brigitte Delibes Photographie

  • 2/3

    ©Brigitte Delibes Photographie

  • 3/3

    ©Brigitte Delibes Photographie

Haut
de page