NICOLAS
RODE

Apporter un nouvel éclairage sur la théorie de l'adaptation et de la reproduction sexuée

Prix Bettencourt pour les jeunes chercheurs - 2012

Il y a plus d’un siècle a été avancée l’hypothèse selon laquelle la reproduction sexuée serait bénéfique car elle permettrait de générer la variation génétique nécessaire à l’adaptation. Pour l’heure, de nombreux obstacles expérimentaux ont empêché de tester ces prédictions théoriques. L’objectif du stage post-doctoral de Nicolas Rode est d’aborder cette question sous un angle nouveau en utilisant l’organisme modèle du champignon Aspergillus nidulans. Les résultats permettront de mieux comprendre les processus favorisant ou non la reproduction sexuée au cours de l’adaptation.

nicolas.o.rode@gmail.com

NICOLASRODE

UNIVERSITÉ D'OTTAWA, CANADA


ÉCOLOGIE


Thèse : Micro-évolution en temps réel : étude quantitative dans les populations naturelles d’Artemia spp.

Université Montpellier 2 - Ecole doctorale systèmes intégrés en biologie, agronomie, géosciences, hydrosciences, environnement / Laboratoire CNRS UMR 5175, Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive, Montpellier.


Stage post-doctorale : « Evolution du sexe et adaptation aux environnements chez le champignon filamenteux Aspergillus nidulans ».

Département de biologie de la faculté des sciences de l’université d’Ottawa (Canada), sous la direction des Dr. Howard Rundle et Rees Kassen.


nicolas.o.rode@gmail.com