En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Le chœur Pygmalion, lauréat du 25ème prix Liliane Bettencourt pour le chant choral

Le chant choral connaît en France une grande vitalité, porté par des choeurs professionnels de qualité, qui reposent sur un réseau dense de maîtrises et de conservatoires.

La Fondation Bettencourt Schueller est convaincue de la nécessité de les accompagner pour leur permettre de se développer, contribuer à leur réussite et participer à leur rayonnement en France et sur la scène internationale. C’est pour cela qu’en association avec l’Académie des Beaux-Arts, dès 1989, elle a créé le prix Liliane Bettencourt pour le chant choral dont le lauréat reçoit chaque année un soutien de 40 000 euros.
Considérée comme une récompense  prestigieuse dans ce secteur, elle offre aussi au lauréat une reconnaissance inégalée.

Le chœur Pygmalion lauréat 2014 du prix Liliane Bettencourt pour le chant choral

Le 19 novembre dernier, sous la coupole de l’Institut de France à Paris, s’est déroulée la remise du 25ème prix Liliane Bettencourt pour le chant choral. Le lauréat 2014 est le chœur Pygmalion dirigé par Raphaël Pichon, son fondateur et directeur artistique.
Cet ensemble vocal, créé en 2006, interprète les œuvres baroques, de Rameau à Bach, mais aussi les répertoires classique et romantique allemands jusqu’à la création contemporaine. Ses débuts à la scène sont marqués en 2010 par L’Opera seria (Gassmann), puis une production scénique de la Passion selon Saint-Jean à Amsterdam. En 2014, le chœur se produit au Festival d’Aix-en-Provence dans Trauernacht.  Le chœur Pygmalion enregistre pour Harmonia Mundi. Le permier album né de cette collaboration est consacré à la Köthener Trauermusik, primé par un Choc de Classica et un ʄʄʄʄ de Télérama.

 

Un concert à Notre-Dame de Paris

La remise du prix au lauréat a été prolongée par un concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 28 novembre dernier. Le chœur Pygmalion y a ainsi interprété a capella des œuvres de Johannes Brahms, Heinrich Schütz, Felix Mendelssohn-Bartholdy et Sven David Sandström. La Maîtrise Notre-Dame de Paris a également proposé un programme en solo avant de se joindre au choeur Pygmalion dans l’interprétation d’O Jesu Christ, mein Lebens Licht, de Johann Sebastian Bach.

Cet événement de très haute tenue artistique a de nouveau illustré l’excellence de l’art vocal français que la Fondation Bettencourt Schueller s’efforce de soutenir et promouvoir.

 

 

  • 1/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 2/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 3/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 4/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 5/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 6/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 7/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 8/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 9/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 10/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 11/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • 12/12

    Concert à la cathédrale Notre-Dame de Paris