En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Ensemble Pygmalion

Prix Liliane Bettencourt pour le chant choral en partenariat avec l'Académie des Beaux-Arts - 2014

Ce jeune chœur professionnel, créé par Raphaël Pichon en 2006, interprète avec une rare sensibilité les œuvres baroques, de Rameau à Bach, mais aussi les répertoires classique et romantique allemands jusqu’à la création contemporaine.

 

Fondé en 2006, Pygmalion naît de la réunion d’un chœur et d’un orchestre sur instruments d’époque. L’ensemble vocal rassemble de jeunes chanteurs aux parcours et univers très différents, qui se produisent à la fois comme choristes et solistes. Il repose sur un noyau fixe de musiciens fidélisés.

 

Une exploration de la musique sacrée, de Bach à nos jours

Le répertoire de Pygmalion, principalement centré sur Bach et Rameau, s’étend du baroque au romantisme naissant, jusqu’à la création contemporaine. Ainsi, après l’œuvre sacrée de Brahms et Bruckner, les projets de Pygmalion s’articulent pour 2014 autour de Castor et Pollux de Rameau, d’un programme de cantates de Jean-Sébastien Bach et d’un programme classique autour du Requiem de Michael Haydn.

 

Un projet original de redécouverte

Pygmalion et Raphaël Pichon mènent par ailleurs une recherche originale sur l’œuvre vocale entièrement manuscrite du compositeur Christoph Graupner (1683-1760), encore inconnue en France. Au-delà des concerts, ce projet a abouti à la publication de cantates inédites et de textes d’analyse.

Un chœur jeune… et déjà reconnu

Le chœur se produit régulièrement dans des lieux prestigieux : salle Pleyel, Opéra Comique, opéras de Bordeaux, Versailles et Rouen, etc. Participant du festival de la Chaise-Dieu depuis 2007 et de ceux de Beaune, Saint-Denis ou encore Lessay, il est régulièrement invité pour des tournées à l’étranger (Musikfest Bremen, Bozar de Bruxelles, Philharmonie de Hambourg, Mexique, Palau de la Musica de Barcelone plus récemment).

Depuis janvier 2014, l’ensemble est en résidence à l’Opéra national de Bordeaux.
Pygmalion est associé au festival de Saint-Denis, à la Fondation Royaumont, à la Fondation Singer-Polignac et à la Scène nationale de Besançon.

 

  • 1/7

    Ensemble Pygmalion

  • 2/7

    Ensemble Pygmalion

  • 3/7

    Raphaël Pichon

  • 4/7

    Ensemble Pygmalion

  • 5/7

    Raphaël Pichon

  • 6/7

    Ensemble Pygmalion

  • 7/7

    Raphaël Pichon

Raphaël Pichon

Né en 1984, Raphaël Pichon débute la musique à la Maîtrise des Petits Chanteurs de Versailles puis au Conservatoire à rayonnement régional et au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Il complète ensuite sa formation à la direction de chœur et d’orchestre auprès de Pierre Cao. Contre-ténor, il chante sous la direction de Jordi Savall et Gustav Leonhardt, mais aussi de Geoffroy Jourdain pour la création contemporaine.


En 2006, il fonde et dirige l’ensemble Pygmalion, chœur et orchestre dédié au répertoire sur instruments d’époque, de Schütz à Brahms. Avec son ensemble, il se produit aux opéras de Bordeaux et Versailles, à l’Opéra Comique, à Beaune, à la Chaise-Dieu, à Saint-Denis, à la salle Pleyel, mais aussi à Bozar Bruxelles, Brême, Oslo, Barcelone, Hambourg, au Mexique, etc.


Les débuts de Raphaël Pichon dans le répertoire lyrique sont marqués en 2010 par L’Opera seria (Florian Leopold Gassmann) à Nantes, puis par une production scénique de la Passion selon Saint-Jean (Bach) aux côtés du Holland Baroque Society à Amsterdam. Il dirige ensuite le Stavanger Symfoniorkester, l’Orchestre national de Montpellier et l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy. En 2014, il se produit au Festival d’Aix-en-Provence avec Trauernacht mis en scène par Katie Mitchell.

Sa discographie chez Alpha comprend les quatre Missae Breves et la Messe en si mineur (Bach), qui se voient décerner un Diapason d'or de l’année, ffff de Télérama, ou encore l’Editor’s choice de Gramophone. En 2014, il rejoint Harmonia Mundi qui sort à l’automne 2014 la Köthener Trauermusik de Jean-Sébastien Bach, et Castor et Pollux au printemps 2015.


 


 


 


  • 2007-2009Enregistrement des quatre Missae Breves de Jean-Sébastien Bach, Editor’s choice de Gramophone, Diapason d’Or, Orphée d’or de l’Académie du disque lyrique)
  • 2011Reconstitution totale du Tombeau pour le Prince de Cöthen de Bach Débuts du cycle consacré aux tragédies lyriques de Rameau, avec Dardanus, au festival de Beaune Enregistrement de la Missa 1733 de Bach (ffff de Télérama, Coup de cœur de l’Académie Charles Cros)
  • 2012Enregistrement en direct du Dardanus de Rameau à l’Opéra royal de Versaille
  • 2013Passion selon Saint- Jean et Messe en si mineur de Bach Résidences au festival de Saint-Denis, à la Fondation Royaumont et à la Scène nationale de Besançon. Débuts à la salle Pleyel. Tournée au Mexique.
  • 2014Résidence à l’Opéra national de Bordeaux / Prix Liliane Bettencourt pour le chant choral / Enregistrement du Tombeau pour le Prince de Cöthen de Bach et de Castor et Pollux de Rameau, pour Harmonia Mundi Débuts à l’Opéra Comique et au festival Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon