En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

AURÉLIEN
BÈGUE

Comprendre le rôle des ganglions de la base dans le développement des maladies neurodégénératives

Prix Bettencourt pour les jeunes chercheurs - 2013

Les maladies neurodégénératives comme Parkinson ou la chorée d’Huntington semblent liées à un dérèglement des ganglions de la base (zones de matière grise situées à l’intérieur des hémisphères cérébraux). Le projet d’Aurélien Bègue consiste à étudier les effets des opioïdes (dérivés synthétiques de l’opium notamment utilisés dans le traitement contre la douleur) qui ont un impact fort sur les neurones des ganglions. Ces recherches permettront d’élaborer de nouvelles thérapies pour lutter contre les maladies neurodégénératives et les addictions.

begue.aurelien@gmail.com

http://neurophotonics.parisdescartes.cnrs.fr/bettencourt-schueller-foundation?lang=en

 

 

AURÉLIENBÈGUE

HARVARD MEDICAL SCHOOL, BOSTON, ETATS-UNIS


DOCTEUR EN SCIENCES


Thèse : « Optogénétique biphotonique ».

Université Paris Descartes, École doctorale cerveau cognition comportement, Laboratoire de neurophysiologie et nouvelles microscopies, Faculté de médecine Saints-Pères, Paris.


Stage post-doctoral : « Modulation des circuits du striatum par pholyse holographique d’opioïdes ».

Département de neurobiologie, Harvard Medical School, Boston (États-Unis) auprès du Professeur Bernardo Sabatini.


begue.aurelien@gmail.com