SOPHIE
FOUGERAY

Identifier les mécanismes de régulation de l'immunité dans l'infection de Paludisme

Prix Bettencourt pour les jeunes chercheurs - 2012

Le paludisme est provoqué par le parasite Plasmodium qui infecte les globules rouges et les détruit. Il produit un pigment toxique pour lui-même, l’hémozoïne, qui est libéré dans la circulation sanguine puis internalisée par les cellules de l’immunité innée (les cellules phagocytaires). Le projet de Sophie Fougeray vise une meilleure compréhension des mécanismes impliqués dans la régulation de l’immunité innée par l’hémozoïne afin d’élaborer des stratégies thérapeutiques capables d’inhiber les effets inflammatoires délétères de ce pigment.

sophie.fougeray@hotmail.fr

SOPHIEFOUGERAY

MCGILL UNIVERSITY HEALTH CENTER, MONTRÉAL, CANADA


IMMUNOLOGIE, INFECTIOLOGIE, MICROBIOLOGIE


Thèse : Rôle du stress du réticulum endoplasmique et de l’autophagie dans la régulation des réponses immunes et angiogéniques activées par des stress ischémiques et inflammatoires dans l’épithélium rénal humain.

Université Paris Descartes - Ecole doctorale : Médicament, toxicologie, chimie, environnement / Laboratoire UMR-S Inserm 775, université Paris Descartes, Faculté de médecine des Saints-Pères, Paris.


Stage post-doctoral : « Le rôle du pigment malarique (hémozoïne) et de l’autophagie dans la régulation des réponses inflammatoires et dans la physiopathologie du paludisme ».

Centre for the study of host resistance, Department of microbiology and immunology, Research institute of McGill university health center, Montréal (Canada) sous la direction du Pr. Martin Olivier.


sophie.fougeray@hotmail.fr