Christophe
Tzourio

Unité de neuroépidémiologie, Université Bordeaux Segalen (Inserm) à Bordeaux

Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française - 2012

La santé de 30 000 étudiants à la loupe

Une étude de cohorte réalisée à Bordeaux et Versailles vise à mieux comprendre les risques qui affectent aujourd’hui les jeunes adultes et qui les rendront malades plus tard.

La vaste majorité des études de santé à grande échelle traque le lien entre les facteurs de risques et les maladies chez des populations d’âge mûr ou chez les enfants. Mais pour les jeunes adultes, le manque de connaissances est cruel. Soutenue par la Fondation Bettencourt Schueller pour aménager des locaux adaptés à une étude épidémiologique, l’équipe de Christophe Tzourio met en place depuis 2013 une cohorte de 30 000 étudiants pour y remédier.

Suivis pendant 10 ans, ces jeunes adultes recrutés au sein des universités de Bordeaux et de Versailles apporteront d’importantes données sur la manière dont modes de vie, comportements face aux risques et maladies s’entrelacent et affectent bien-être, études et santé future. L’étude intitulée iShare (Internet based Students Health Research Enterprise) s’intéressera tout particulièrement aux maladies et aux risques auxquels cette population est la plus exposée : développement d’addictions, dépression et suicide, accidents de la route, maladies sexuellement transmissibles, migraines.

Il sera possible de mieux comprendre l’impact de l’interaction entre caractéristiques personnelles et modes de vie à cet âge sur le développement de maladies chroniques plus tard. Sont principalement concernés les maladies cardiovasculaires, neurodégénératives et les cancers. L’équipe sera également en mesure d’évaluer l’efficacité de programmes d’intervention visant à limiter ces risques, telles que, par exemple, la campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus.

http://www.isped.u-bordeaux2.fr/FR_HTM_equipe.aspx?CLE_EQU=1

 

Christophe Tzourio

Au cours de sa carrière, Christophe Tzourio a acquis une double compétence en épidémiologie et en neurologie. Celle-ci lui a permis de mener à bien plusieurs études de cohorte. Dès 1994, il participe au lancement de l’étude PROGRESS, qui explore les effets des interventions de baisse de la pression artérielle dans le cadre d’attaques vasculaires cérébrales récurrentes. Il démontre alors pour la première fois que les migraines chroniques sont un facteur de risque important pour les accidents vasculaires cérébraux. Il poursuit ses recherches avec une étude de cohorte nommée 3C. Il établit alors que la pression sanguine, les lésions de la substance blanche et les dysfonctions cérébrales interagissent et déterminent l’évolution de la démence et d’autres pathologies liées au vieillissement.


Avec l’étude iShare, Christophe Tzourio développe aujourd’hui un outil pour comprendre les pathologies qui émergeront dans plusieurs décennies.


christophe.tzourio@u-bordeaux2.fr


 


 

  • 1985-2007 Etudes et carrière hospitalière à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris
  • 1986Certificat d'études spécialisées de léprologie, faculté de médecine de Dakar (Sénégal)
  • 1989 DEA Statistiques et santé, Université Paris Sud
  • 1991Doctorat de médecine, spécialité neurologie, Université Paris Sud
  • 1991Médaille d'argent, lauréat de la faculté de médecine, Université Paris Sud
  • 1992Doctorat ès sciences, spécialité Statistiques et santé, Université Paris Sud
  • 1993Prix Glaxo Migraines et céphalées
  • 1994-2011Carrière de chercheur à l’Inserm
  • 1996Habilitation à diriger les recherches, Université Pierre et Marie Curie
  • 2005-2010Contrat d'interface Inserm - Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
  • Depuis 2011Professeur des universités - Praticien hospitalier, Université de Bordeaux Segalen
  • 2012Prix Coup d’élan pour la recherche française