En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

Un prix, trois récompenses remis le 21 octobre 2014 Nathanaël Le Berre, Gérard Borde et Marc Aurel, Yann Grienenberger, lauréats du 15ème prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main.

 

La cérémonie de remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main s’est déroulée le mardi 21 octobre salle Wagram à Paris. Très attendu, ce prix est devenu au fil des ans un label d’excellence reconnu des professionnels, et un moment d’émotion réunissant la communauté des artisans d’art.

Cette année, la Fondation Bettencourt Schueller va aller plus loin. A la dotation du prix, elle ajoute un accompagnement pour la mise en œuvre de projets. Car plus que jamais, comme le souligne sa présidente, Françoise Bettencourt Meyers, l’inscription dans la durée est la clé de voûte de la réussite. C’est ainsi que chacune des récompenses, d’un montant de 50 000 euros, se voit pour la première fois complétée d’une dotation d'accompagnement pouvant aller jusqu’à 100 000 euros par lauréat.

Talents d’exception : UN SAVOIR-FAIRE RARE MIS A L'HONNEUR

La récompense Talents d’exception qui distingue une œuvre alliant qualité esthétique et maîtrise des techniques et savoir-faire, est cette année attribuée à Nathanaël Le Berre, dinandier, pour « L’infini ». Une œuvre, réalisée à partir d’une seule feuille de métal déployée dans les trois dimensions, qui invite selon son créateur à « ressentir l’ivresse de l’infini ».

Dialogues : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LA CÉRAMIQUE

Gérard Borde, céramiste et Marc Aurel, designer, ont séduit les membres du jury avec leur fauteuil « Beyrouth ». Première pièce d’une collection de mobilier urbain, ils démontrent avec brio que la collaboration entre artisan d’art et designer permet la création de pièces inédites. Une collaboration que les deux lauréats qualifient eux-mêmes de dialogue « établi, constructif, réjouissant, stimulant » mais qui les a aussi obligés « à revoir certaines certitudes ».

Autre nouveauté 2014, à ses deux premières récompenses, la Fondation Bettencourt Schueller en ajoute une troisième, Parcours.

Elle vise à encourager une personnalité exemplaire, qui par ses réalisations ou sa volonté à fédérer autour d’un projet, s’engage au profit des métiers d’art. C’est ainsi qu’elle choisit cette année de récompenser Yann Grienenberger. Reconnu pour son dynamisme et sa capacité à mobiliser, l’énergique directeur du Centre international d’art verrier de Meisenthal valorise la transmission du savoir-faire verrier et développe la création contemporaine, la recherche et l’expérimentation. « Cette récompense est une formidable surprise et une immense fierté, remercie t-il avec émotion. Elle va dans le sens même du projet du CIAV, qui a été pensé dans l’idée d’une réappropriation d’une identité, celle de notre territoire. L’accompagnement  de la Fondation va ainsi venir abonder nos efforts de développement, pour créer notamment de nouveaux espaces d’exposition ou repenser l’accueil des visiteurs».

Et pour le plaisir du grand public, les œuvres des lauréats sont exposées dans les nouveaux locaux de PIASA, 118 rue du Faubourg Saint Honoré, Paris 8ème, du vendredi 24 au lundi 27 octobre 2014.

30 artisans d'ART et designers exposés chez PIASA

Organisateur de ventes aux enchères d’œuvres d’art, PIASA accueille durant la FIAC, du 24 au 27 octobre, les œuvres des lauréats des six dernières éditions du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main. Plus de trente artisans d’art et designers (céramistes, coutelier, menuisier en siège, artisans du cuir, souffleur de verre, sculpteur, sellier, couturier, ébéniste, dinandiers, doreur, fabricant de papier peint, etc.) présenteront leurs créations, dans une exposition dont la scénographie a été conçue par India Mahdavi, architecte et designer. Chacune des œuvres y reflète l’excellence d’un savoir-faire et la précision d’un geste.

L’exposition L’intelligence de la main est ouverte vendredi 24 et le samedi 25 octobre, de 10h à 19h, et les dimanche 26 et lundi 27 octobre, de 11h à 18h (entrée libre).

  • 1/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 2/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 3/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 4/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 5/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 6/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 7/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 8/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 9/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 10/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 11/11

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main