En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Anne
Eichmann

University School of Medicine, Département de Cardiologie, New Haven (Etats-Unis)

Prix Liliane Bettencourt pour les sciences du vivant - 2009

Guider la formation des vaisseaux sanguins

Les travaux d’Anne Eichmann sont postés à la frontière entre deux disciplines en pleine expansion : la biologie vasculaire et la neurobiologie. Ils décèlent les similitudes entre les systèmes nerveux et vasculaire pour découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques.

Les vaisseaux sanguins, indispensables à la survie de l’organisme, se forment entièrement pendant le développement embryonnaire. Chez l’adulte, la prolifération des cellules endothéliales qui bordent l’intérieur des veines et des artères est généralement associée à des pathologies.

Anne Eichmann contribue à la compréhension du développement du système vasculaire. Elle a notamment découvert plusieurs récepteurs cellulaires qui répondent au facteur de croissance de l’endothélium vasculaire, la VEGF. Ces récepteurs sont aujourd’hui la cible de plusieurs agents de chimiothérapie. En bloquant la croissance vasculaire commandée par les tumeurs, les anti-VEGF les affament.

Les recherches actuelles d’Anne Eichmann s’appuient sur la découverte des « tip cells », cellules spécialisées dans la croissance et situées aux extrémités des vaisseaux sanguins. Le fonctionnement est ainsi très similaire à celui de la croissance des axones dans le système nerveux et emploie les mêmes récepteurs de guidage. L’équipe du Pr Eichmann s’intéresse aux molécules qui contrôlent la croissance capillaire des « tip cells » et décrypte les mécanismes cellulaires de l’artériogénèse.

Ces recherches laissent présager l’avènement d’une nouvelle compréhension de la formation du système vasculaire et du système nerveux. La maîtrise des mécanismes impliqués permettrait notamment d’empêcher la croissance des vaisseaux sanguins autour des tumeurs ou, au contraire, de l’encourager pour réparer une zone endommagée.

AnneEichmann

Anne Eichmann pensait devenir vétérinaire. Elle débute ses études dans le domaine, à Berlin, avant de réaliser que la pratique ne lui plaît pas. C’est au cours du voyage autour du monde qui s’ensuit qu’elle découvre la recherche, en tant qu’étudiante dans un laboratoire du Weizmann Institute, en Israël. Depuis, elle ne cesse de contribuer aux avancées de la science. Au cours de son post-doctorat avec Nicole le Douarin, elle isole chez l’embryon de souris l’hémangioblaste, un précurseur commun des cellules endothéliales et hématopoïétiques (du sang).


Son travail à l’interface de la biologie vasculaire et de la neurobiologie s’appuie sur des souris mutantes uniques qu’elle développe avec son équipe. Elle s’intéresse aujourd’hui aux interactions entre système nerveux et vasculaire et aux pathologies qui les touchent en même temps. Le diabète en fait partie.


anne.eichmann@yale.edu


 

  • 1989Master en biologie, Weizmann Institute, Rehovot (Israël)
  • 1994Doctorat en biologie cellulaire et moléculaire, Université Paris Nord
  • 1994-1996Post-doctorat au laboratoire du Pr Nicole le Douarin, Institut d’embryologie, Nogent-sur-Marne
  • 1997-2002Chargée de recherche de 1ère classe au CNRS, Institut d’embryologie, Nogent-sur-Marne
  • 1999Prix jeune chercheur, Ministère de l’éducation et de la recherche
  • 2000Habilitation à diriger des recherches, Université Paris Est Marne-la-Vallée
  • 2002Prix jeune chercheur, Fondation Schlumberger pour l’éducation et la recherche
  • 2002-2005Directeur de recherche de 2ème classe au CNRS, Collège de France, Paris
  • 2005-2007Directeur de recherche de 2ème classe à l’Inserm, Collège de France
  • 2006Prix jeune chercheur, Fondation Simone et Cino Del Duca
  • 2006Prix Jean Bernard, Fondation pour la recherche médicale
  • 2007-2011Directeur de recherche de 1ère classe à l’Inserm, unité Angiogénèse embryonnaire et pathologique, Collège de France
  • 2008Prix Inserm de la recherche
  • 2009 Prix Liliane Bettencourt pour les sciences du vivant
  • Depuis 2010Professeur de médecine, département de cardiologie, Yale University School of Medicine, New Haven (Etats-Unis)