En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Archana
Singh-Manoux

DIRECTRICE DE RECHERCHE - Centre de recherche épidémiologie et statistique Sorbonne Paris Cité - Hôtel-Dieu, Paris

Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française - 2018

UNE VIE ENTIÈRE POUR VIEILLIR EN BONNE SANTÉ

L’équipe d’Archana Singh-Manoux s’appuie sur des données récoltées auprès de cohortes très larges, au cours de plusieurs dizaines d’années, pour découvrir les facteurs qui déterminent l’état de santé lors de la vieillesse.

En 150 ans, l’espérance de vie a doublé en France. Ce progrès formidable s’accompagne cependant de défis immenses pour la médecine, confrontée à l’apparition de troubles cognitifs aux causes complexes au sein d'une population vieillissante.

Archana Singh-Manoux, en parallèle de son poste de chef d’équipe au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations de Villejuif, est responsable du programme d'étude du vieillissement cognitif au sein de la cohorte britannique Whitehall II. Cette dernière recueille régulièrement depuis 1985 des données médicales auprès d’une dizaine de milliers de participants, âgés de 35 ans au commencement de l’étude. Habituellement, les études sur la détérioration des fonctions cognitives au cours du vieillissement recrutent uniquement des participants ayant dépassé les 65 ans. Les données Whitehall II ont notamment permis à l’équipe d’Archana Singh-Manoux de révéler que la consommation de tabac et d’alcool autour de la quarantaine accélère le déclin cognitif, tout comme l’obésité, l’hypertension et le diabète de type II.

Une vieillesse en bonne santé se préparerait donc tout au long de la vie et l’équipe se concentre tout particulièrement sur les facteurs de risque - qu’ils soient comportementaux, sociaux ou cardiovasculaires - liés à l’apparition des maladies neurodégénératives. En effet, si le diagnostic clinique est tardif, les changements à l’origine de ces maladies le précèdent d’une vingtaine d’années au moins.

Avec le soutien de la Fondation, l'équipe s'installera en 2019 dans des locaux rénovés de l’Hôtel Dieu, au sein du Centre de recherche épidémiologie et statistique Sorbonne Paris Cité (CRESS). Elle réalisera des travaux qui transformeront le diagnostic et la prévention de la maladie d’Alzheimer, en collaboration avec des chercheurs cliniques spécialisés.

  • 1/1

    © Gil Le Fauconnier

ArchanaSingh-Manoux

Les recherches d’Archana Singh-Manoux s’inscrivent dans une démarche épidémiologique. Dès son post-doctorat, elle s’engage dans l’étude Whitehall II, dont elle est aujourd’hui l'une des principales investigatrices. Elle passe ainsi une semaine par mois à l’University College de Londres, pour piloter le programme concernant le vieillissement cognitif. L’approche au long cours et à grande échelle qu’Archana Singh-Manoux développe dans ses travaux, incluant l’analyse de facteurs de risque biologiques, comportementaux et psychosociaux, est unique dans le monde de la recherche sur les troubles cognitifs liés au vieillissement.


Son objectif le plus récent est l’étude de la démence, dont les changements physiologiques sur plusieurs années ne sont pas mis en évidence par les études à court terme. En cernant au mieux les déterminants favorisant le vieillissement en bonne santé, les études d’Archana Singh-Manoux fournissent une manne d’informations scientifiques inestimable et susceptible de soutenir l’élaboration d’initiatives politiques dans l’intérêt de la santé publique - un enjeu de taille pour les populations vieillissantes d’Europe.


archana.singh-manoux@inserm.fr

  • 1988Licence en psychologie, University of Delhi, New Delhi, Inde
  • 1998Doctorat en psychologie, Université Paris X, Nanterre
  • 2000-2004Post-doctorat en épidémiologie, University College de Londres, Royaume-Uni
  • 2005European Young Investigator Award (EURYI)
  • Depuis 2005Chercheuse à l'Inserm (directrice de recherche depuis 2009), Centre de recherche en épidémiologie et santé publique, Villejuif
  • 2005Chaire d’excellence, Inserm
  • 2007Habilitation à diriger des recherches en épidémiologie, économie de la santé et prévention, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
  • Depuis 2010Professeur honoraire, University College de Londres, Royaume-Uni
  • 2010Membre élu, Académie d’Europe
  • 2015Prix de recherche, Inserm
  • 2018Membre invité, Société philomathique de Paris