En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Marcelo
Nollmann

Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française - 2017

Dévoiler le pourquoi de l'architecture des chromosomes, une cellule à la fois

A Montpellier, l'équipe de Marcelo Nollmann utilise une combinaison unique d'outils de microscopie pour révéler l'impact de l'architecture tridimensionnelle des chromosomes sur leurs fonctions et celles des cellules.

La manière dont l'ADN est organisé dans le noyau d'une cellule ne doit rien au hasard. On le trouve généralement sous forme de chromatine, associé aux histones, des protéines qui guident son repliement et régulent son expression.

L'équipe de Marcelo Nollmann explore la forme de la chromatine à différentes échelles, depuis le minuscule nucléosome, large d'une centaine de paires de bases, jusqu'au chromosome complet, en passant par les structures intermédiaires. Ces structures appelées domaines topologiques, semblent particulièrement importants pour la régulation de la transcription pendant les processus de développement et différenciation.

Le projet soutenu par la Fondation vise à découvrir des molécules et mécanismes impliqués dans l'établissement et la maintenance de l’architecture tridimensionnelle de la chromatine. L'interaction entre cette architecture et d'autres fonctions du noyau telles que la transcription sera également examinée. 

L'équipe va pour cela s'appuyer sur un large spectre des microscopies avancés à haute performance, installés dans des nouveaux locaux avec l'aide du prix Coup d'élan.

 

MarceloNollmann

Marcelo Nollmann obtient un master en physique en Argentine, son pays natal, puis un autre en génétique moléculaire en Ecosse. Il associe ensuite ces deux compétences lors d'un doctorat en biophysique moléculaire qui s'intéresse aux relations structure-fonction de la résolvase Tn3, une enzyme de recombinaison génétique. Lorsqu'il arrive à Berkeley, il développe des approches de manipulation de molécules individuels, tels que les pinces magnétiques et optiques, pour découvrir les mécanismes de ségrégation d’ADN pendent la division cellulaire bactérienne et pour décortiquer les fonctions des topoisomérases, protéines impliquées dans le maintien de l'état topologique de l’ADN.

Depuis son installation à Montpellier, son équipe a développé des techniques novatrices de microscopie avancé pour la détection des molécules individuelles dans des cellules vivants.  Ces technologies de pointe ont permis un avancement important dans notre compréhension des diverses processus fondamentaux, comme l’organisation des génomes, la ségrégation des chromosomes pendant la division cellulaire prokaryote, ou la motilité bactérienne.


 

  • 2005Doctorat de biophysique moléculaire, University of Glasgow (Grande-Bretagne)
  • 2005-2008Post-doctorat, sous la direction des Pr Nick Cozzarelli, Carlos Bustamante et James Berger, University of California, Berkeley (Etats-Unis)
  • 2008Lauréat du programme Avenir, Inserm
  • Depuis 2008Chef d'équipe « Mécanismes de la ségrégation et du remodelage de l’ADN », Centre de biochimie structurale, Montpellier
  • 2009Prix pour le développement de carrière, Human Frontiers Science Foundation
  • 2010ERC Starting Grant (bourse du Conseil européen de la recherche)
  • 2016ERC Proof of the Concept et Consolidator Grant (bourses du Conseil européen de la recherche)
  • 2017Prix Coups d’élan pour la recherche française