En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Jacques
Dieudonné

Métiers du métal 2005 - Distingué

Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main - Talents d'exception - 2005
  • 1/3

    Sculpture murale

  • 2/3

    Sculpture murale

  • 3/3

    Sculpture murale

Le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main - Métiers du métal 2005 distingue le sculpteur Jacques Dieudonné pour son œuvre murale réalisée pour l’église de Saint-Joseph de Châlons-en-Champagne.

De son expérience d’orfèvre et de bijoutier, Jacques Dieudonné a conservé la minutie du ciselé et du repoussé, propre à ces métiers d’art. Sa quête artistique le conduit à l’apprentissage des techniques de peinture d’icônes dans un monastère orthodoxe. Il va jusqu’à suivre une formation à l’Institut d’études religieuses et pastorales de Toulouse. Dès lors, la majorité de ses commandes sont à caractère religieux. 

Pour la réalisation de la sculpture murale dédiée à l’habillage du chœur de l’église de Saint-Joseph de Châlons-en-Champagne, la problématique principale du sculpteur était de répondre à l’habillage d’une grande niche de 2 m 50 sur 4 m 20 dans le haut du chœur afin d'unifier le lieu. Pour ce mur de gloire, Jacques Dieudonné choisit d’évoquer la croix. Interprétée en creux, à la fois froide et chaleureuse, elle évoque par son éclairage indirect un lieu de passage vers la lumière. Cette nouvelle composition de laiton donne vie à la grande niche du sanctuaire tout en suggérant la résurrection, à la fois croix du Christ et tombeau ouvert. 

Depuis bientôt vingt ans, mon activité artistique est orientée principalement vers ce que l’on appelle « l’art sacré ». Mon  implication dans l’art est bien antérieure à cette période puisqu’elle m’habite depuis bientôt cinquante ans !

Jacques Dieudonné, sculpteur sur métal.

 

Jacques Dieudonné

Originaire de Jambes en Belgique, Jacques Dieudonné entreprend en 1965 des études à l’ancienne école d’art de Maredsous, associant recherche spirituelle et formation aux métiers d’art avec comme orientation l’art sacré et l’orfèvrerie.

De 1969 à 1970, il se forme, à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, puis à la création de bijoux dans l’atelier d’Eric Vandemeulebroek. Il obtient le brevet de compagnon bijoutier joaillier en 1970, et deux ans après, le diplôme national des beaux-arts de France, option sculpture.

De son expérience d’orfèvre et de bijoutier, Jacques Dieudonné a conservé, dans sa pratique de la sculpture du métal la minutie du ciselé et du repoussé propre à ces métiers d’art. Sa quête artistique le conduit à l’apprentissage des techniques de peinture d’icônes dans un monastère orthodoxe. Il va jusqu’à suivre une formation à l’institut d’études religieuses et pastorales de Toulouse. Depuis, la majorité de ses commandes sont à caractère religieux. 

Pour en savoir plus :
www.dieudonne-artsacre.com/
Courriel : dieja.as@gmail.com

 

 

  • 2005Distingué par le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main
  • 1998 - 2002Institut d’études religieuses et pastorales à Toulouse
  • 1985Installation dans le Tarn
  • 1979 - 1980Récompensé à l’International Pearl Design Contest de Tokyo (Japon)
  • 1976Participation à la création d’une école de bijouterie à Montréal
  • 1976 - 1978Formation en fonderie d’art à Montréal
  • 1972 Diplôme national des beaux-arts de France, option sculpture
  • 1971Diplôme en art du métal - création bijou
  • 1949Naissance