En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Finoreille

Sensibiliser des enfants de 8 à 12 ans à la pratique du chant choral par un dispositif d’ateliers hebdomadaires, tel est le projet développé par l’Opéra de Lille. Le dispositif Finoreille ouvre chaque année de nouveaux ateliers : il offre aujourd’hui à plus de 200 enfants un apprentissage dans la durée et leur permet de se produire sur la grande scène de l’Opéra.

Finoreille, un laboratoire d’éducation artistique

Initié par l’Opéra de Lille en septembre 2015, le projet Finoreille invite des enfants éloignés de l’opéra pour des raisons sociales, géographiques ou culturelles, à découvrir le chant choral. Chaque semaine, ils rejoignent un des ateliers de pratique vocale, dans leur école ou en dehors du temps scolaire, pour s’exercer au chant et à la pratique scénique. 

Brigitte Rose, chef de chœur et enseignante engagée, centre son travail sur l’épanouissement individuel de chaque enfant et l’apprentissage de la performance collective. Une haute exigence artistique incite les enfants à s’investir et à s’engager dans la durée. Car l’objectif final est bien de se produire sur la scène de l’Opéra de Lille. Pour preuve, les enfants Finoreille ont participé au spectacle Nous n’irons pas à l’Opéra de Julien Joubert et à l’opéra Le Monstre du labyrinthe de Jonathan Dove en juin 2016, reprise de la création donnée au Festival d’Aix-en-Provence en 2015.

Une innovation pour ouvrir l’opéra à de nouveaux publics

Le maillage territorial proposé par Finoreille couvre des zones urbaines aussi bien que rurales, touchant ainsi une grande diversité de familles dans toute la région des Hauts-de-France. Associées pour qu’elles puissent encourager leurs enfants, ces dernières voient leurs appréhensions à l’égard des pratiques culturelles se dissiper au fil des mois. L’initiation d’une sensibilisation vocale des enfants dès 8 ans, un âge où ils sont très réceptifs et disponibles, facilite cette appropriation. 

Devant le succès rencontré, l’Opéra de Lille, en accord avec ses partenaires publics (le ministère de la Culture, l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, la Ville de Lille et la communauté d’agglomération Hénin-Carvin), a souhaité renforcer le dispositif. Sept nouveaux ateliers ont été ouverts en 2016, et quatre ateliers supplémentaires sont programmés pour les rentrées suivantes, portant leur nombre à 18 en 2018-2019.

La Fondation Bettencourt Schueller accompagne cette action de sensibilisation des enfants au chant choral, dans la durée. Elle s’inscrit dans le maillage territorial, promeut l’épanouissement personnel et le travail collectif et valorise l’accès de publics empêchés à un art épanouissant.

Il faut donner envie aux jeunes de découvrir la musique, et multiplier pour cela les initiatives.

Brigitte Rose, Chef de chœur.

 

  • 1/11

    Finoreille

  • 2/11

    Finoreille

  • 3/11

    Finoreille

  • 4/11

    Finoreille

  • 5/11

    Finoreille

  • 6/11

  • 7/11

    Finoreille

  • 8/11

    Finoreille

  • 9/11

    Finoreille

  • 10/11

    Finoreille

  • 11/11

Haut
de page