En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Prix Liliane Bettencourt pour les sciences du vivant

Les lauréats

2020
Close Salvador Aznar Benitah Chercheur à l’Institut catalan de recherche et d’études avancées (ICREA), professeur à l’Institut de recherche en biomédecine (IRB) à Barcelone, Espagne.

Cancer et vieillissement : les graisses alimentaires dans le viseur

Salvador Aznar Benitah s’intéresse à la manière dont les cellules éloignées les unes des autres coordonnent leur fonction au sein de l’organisme : quels signaux entrent en jeu dans cette communication longue distance ? Il travaille plus particulièrement sur les mécanismes intrinsèques qui régulent les cellules souches adultes. Il souhaite comprendre le rôle des dysfonctionnements des cellules souches dans la survenue des cancers mais aussi dans le phénomène de vieillissement. Celui-ci est en effet le résultat de la transformation des cellules souches de l’épiderme. Dans les deux cas, cancer et vieillissement, Salvador Aznar Benitah a montré qu’un bon équilibre alimentaire permet de retarder le vieillissement et de contenir la progression des tumeurs.

En effet, Salvador Aznar Benitah a pu établir une relation directe entre la consommation de certaines graisses et la formation de métastases. Les métastases sont des proliférations de cellules cancéreuses en dehors de leur tissu d’origine. Lorsqu’elles s’échappent, les cellules attaquent d’autres organes du corps et cette diffusion est la cause de nombreux décès liés au cancer. En étudiant le comportement de ces cellules, Salvador Aznar Benitah a mis en évidence qu’une alimentation trop riche en graisses saturées est un facteur de risque avéré, non seulement pour la santé, mais aussi pour la progression du cancer. Ses travaux lui ont permis d’identifier un marqueur protéique qui pourrait jouer un rôle dans l’absorption des graisses, et donc avoir un impact sur la prolifération des cellules cancéreuses.

Dans son laboratoire, Salvador Aznar Benitah associe recherche fondamentale en biochimie et nouvelles technologies afin de mettre au point des thérapies anti-métastasiques innovantes. Le Prix Liliane Bettencourt pour les sciences du vivant lui permettra de progresser dans sa recherche sur le mécanisme des métastases et la manière dont l’alimentation agit sur leur comportement.

www.irbbarcelona.org/en/profile/salvador-aznar-benitah

salvador.aznar-benitah@irbbarcelona.org

 

Ma recherche vise à comprendre comment les cellules métastasiques interagissent avec leur environnement, pour bloquer leur développement 

Salvador Aznar Benitah

 

Pour toutes les photographies : Art in Research / A. Darmon. 

Salvador Aznar Benitah

Salvador Aznar Benitah est biologiste et biochimiste, spécialiste du métabolisme. Il a effectué son post-doctorat dans le laboratoire du professeur Fiona Watt au Centre de Recherche du Cancer (Cancer Research UK) à Londres, au Royaume-Uni, où il s'est très tôt intéressé à l'étude du comportement des cellules souches adultes.

Il crée en 2007 son propre laboratoire au Centre de régulation génomique (CRG, Barcelone) avant de devenir professeur de biomédecine en 2012. Il est chef de groupe à l’Institut de recherche en biomédecine (IRB) de Barcelone depuis septembre 2013.

Salvador Aznar Benitah est une référence internationale pour ses travaux sur les altérations moléculaires des cellules souches adultes de l’épiderme, à l’origine du vieillissement et de certains cancers. Il a découvert que les cellules souches, régulées par un rythme circadien, se reprogramment au cours de la vie pour faire face aux troubles liés à l’âge.

Salvador Aznar Benitah est aussi le fondateur d’Ona Therapeutics, une société de biotechnologies spécialisée dans le développement de thérapies qui ciblent le métabolisme lipidique. Il travaille sur un procédé qui permettra d’inhiber les cellules à l’origine des métastases, un enjeu thérapeutique majeur dans la lutte contre le cancer.

  • 2003Doctorat en oncologie moléculaire, Université libre de Madrid, Espagne
  • 2006Post-doctorat dans le laboratoire du Professeur Fiona Watt au Cancer Research UK à Londres, au Royaume-Uni
  • 2007Chef de groupe junior dans le laboratoire des cellules souches et du cancer au Centre de régulation génomique (CRG) à Barcelone, Espagne
  • 2013Chef de groupe senior à l’Institut de recherche en biomédecine (IRB) à Barcelone, Espagne
  • 2018ERC Advanced grant, Conseil européen de la recherche
  • 2019Prix Carmen et Severo Ochoa pour la recherche biomédicale
  • 2019Trophée AXA des sciences du vivant
  • 2020Prix Liliane Bettencourt pour les sciences du vivant, Fondation Bettencourt Schueller