En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Le palmarès du Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main® 2021

Hier, mardi 5 octobre, la Fondation Bettencourt Schueller a dévoilé le palmarès de la 21e édition du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main®. Françoise Bettencourt Meyers, sa Présidente, a révélé les lauréats de cette nouvelle édition entourée des membres du prestigieux jury international présidé par Jean de Loisy et composé de Pierre Hermé (chef pâtissier), Didier Krzentowski (galeriste), Didier Mutel (graveur, imprimeur en taille douce, lauréat Talents d’exception 2016), Patricia Ribault (professeure en Performative Design Research à la Weißensee Kunsthochschule à Berlin), Hala Wardé (architecte) et Lisa White (commissaire d’exposition). La famille des lauréats du Prix s’agrandit ainsi pour compter désormais 119 talents et plus de 50 savoir-faire d’excellence.

 

  • Talents d’exception 2021 : le talentueux artisan joaillier KARL MAZLO pour Black Garden, un bijou pensé comme une oeuvre à part entière, réalisé grâce à un processus de création inédit où chaque étape constitue une performance, par le détournement et l’hybridation des techniques traditionnelles.
  • Dialogues 2021 : GRÉGORY ROSENBLAT (porcelainier et céramiste), NICOLAS LELIÈVRE et FLORIAN BRILLET (designers) pour Aotsugi, qui utilise la porcelaine comme matériau de réparation à l’échelle de la ville de Limoges, s’inspirant de la technique ancestrale du kintsugi japonais. Jeu de piste ludique et poétique, Aotsugi est un petit miracle de savoir faire, célébrant l’artisanat et la collaboration entre les disciplines.
  • Parcours 2021 : L’ITEMM (Institut technologique européen des métiers de la musique), un centre de formation aux métiers de la lutherie, de la réparation et de la facture instrumentale situé au Mans. Interface entre les secteurs artisanal, scientifique et technique, l’ITEMM abrite un pôle d’innovation répondant aux nouveaux enjeux de la filière en termes de développement numérique et de transition écologique.

 

Les métiers d'art constituent des repères fondamentaux et une force pour demain car ils portent deux qualités essentielles : la beauté de la vérité du travail et la disponibilité pour s'associer à des technologies nouvelles. (...) A l'image de ce nouveau palmarès, ils sont désormais intégrés aux processus de création et constituent de formidables sources d'inspiration.

Jean de Loisy, directeur des beaux-arts de Paris et président du jury