En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Villa Albertine

Après la Villa Médicis en Italie, la Casa Velazquez en Espagne et la Villa Kujoyama au Japon, c'est aux Etats-Unis que la France crée sa quatrième grande résidence à l'étranger. Son ambition ? Faire rayonner la création française dans toute sa diversité et à travers l'ensemble du territoire américain. Parmi les résidents, la Villa Albertine accueillera des artisans d'art et des designers  pour leur offrir une voie d’accès privilégié au marché américain. L’un des plus importants au monde.

 
 

 

UNE VILLA AUX ALLURES DE PLATE-FORME CULTURELLE ET ÉCONOMIQUE…

On connait l’importance du marché américain en matière d’art contemporain, on sait moins que celui-ci se révèle aussi très puissant dans les univers de l’artisanat et du design. Grâce à l’intérêt porté par les consommateurs locaux pour ces domaines ; grâce également à l’influence internationale des événements et foires organisés pour ces secteurs : Telaf, Armory show et, surtout, Art Basel Miami. Selon l’étude Businesswire de janvier 2020, le marché local de l’artisanat se situe à 220 milliards d’euros et devrait atteindre 402M en 2024. Le secteur du design est, quant à lui, évalué à 34M d’euros et devrait connaitre une progression identique (3,4M en France).

 

Des synergies entre la France, les États-Unis et au-delà.

La Villa Albertine fonctionnera comme une plateforme entre la France et les Etats-Unis ; à la fois culturelle et économique avec l’ambition d’encourager les artistes français à se déplacer sur le sol américain, dans une double démarche d’inspiration et de networking, pour favoriser les rencontres et leur donner une voie d’accès privilégié à l’écosystème local.  Au-delà, la création de cette quatrième villa sera l’occasion de repenser les synergies entre la France, les États-Unis, mais aussi le monde arabe, les pays francophones, les résidences françaises à l'étranger, comme la Villa Kujoyama.

UN CONCEPT NOVATEUR ET AMBITIEUX. 

Conscient de ces enjeux culturels et économiques pour l’ensemble des domaines de la création, et notamment pour l’artisanat d’art et le design, le ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères a choisi de créer, aux Etats-Unis, une quatrième villa de la France à l’étranger. Ce projet baptisé Villa Albertine se veut aussi novateur qu’ambitieux : il vise en effet à renouveler le concept de résidence en favorisant un dispositif d’un genre nouveau, plus souple et adapté aux réalités du pays concerné. Dans cet esprit, la Villa dépassera le traditionnel modèle d’un lieu unique pour essaimer ses résidences dans les dix plus grandes villes du pays : Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, Miami, New York, la Nouvelle Orleans, San Francisco et Washington DC.

 

LES PREMIERS RÉSIDENTS DÈS L’AUTOMNE 2021.

La Villa Albertine accueillera chaque année 60 créateurs pour des résidences conçues sur mesure pour une durée d’un à trois mois. Parmi eux, 3 seront issus des métiers d’art et du design. La Villa Albertine dévoilera l’ensemble de ses résidents ainsi que les institutions partenaires à l’automne 2021.

 

L’accompagnement de la Fondation Bettencourt Schueller

 

En parfaite adéquation avec l’ambition de la Fondation qui œuvre depuis plus de 20 ans au rayonnement des métiers d’art, ce projet bénéficie largement de son soutien. Celui-ci permettra de financer 31 résidences de professionnels des métiers d’art et design durant les 5 prochaines années. Cette implication sera aussi l’opportunité de renforcer le soutien de la fondation à la scène française au niveau international dans le cadre des Villas dans le monde, à commencer par la villa Kujoyama à Kyoto (Japon), dont elle est également mécène. 

 

La Villa Albertine s’offre comme un dispositif global et sur mesure d’accompagnement des acteurs culturels français sur le territoire américain, et veut du même coup renouveler le regard que les Etats-Unis portent sur le paysage culturel français contemporain.

 

  • 1/5

    La Villa Albertine sera présente dans 10 grandes villes américaines

  • 2/5

    © John Bartelstone

    Le siège de la Villa Albertine à New York

  • 3/5

    © Divanov/Shutterstock

    Los Angeles

  • 4/5

    © Allen.G/Shutterstock

    New York

  • 5/5

    © Leslie Williams

    San Francisco

Haut
de page