En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Tissons la solidarité

Développer une griffe pour la mode solidaire. Croiser les talents de créateurs, de grandes maisons textiles et de femmes en situation de précarité pour donner une nouvelle vie à des vêtements et un nouvel accès au travail à des personnes écartées du marché de l’emploi, voilà la réussite de Tissons la solidarité.

UN RÉSEAU D’INSERTION PAR L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE SPÉCIALISÉ DANS LE TEXTILE

Fondé en 2004 par le Secours Catholique, Tissons la solidarité fédère et anime un réseau de 70 structures d’insertion réparties dans tout le pays, et toutes spécialisées dans les métiers du textile : collecte de vêtements, tri, lavage, repassage, remise en état, revente dans l’une des 125 boutiques.

Aujourd’hui, 14 000 tonnes de vêtements sont recyclées chaque année. Outre 330 salariés permanents, le réseau emploie 1 780 salariés en insertion, dont 80 % sont des femmes avec un faible niveau de qualification et souvent mères seules. Elles bénéficient d’une formation (couturière, vendeuse, préparatrice de commandes, etc.) mais aussi d’un accompagnement personnel (santé, logement, mobilité). Plus de 34 % trouvent un emploi à l’issue du parcours d’insertion.

UNE GRIFFE SOLIDAIRE

L’originalité du réseau est d’avoir su convaincre des créateurs et des maisons de luxe de collaborer et de partager un peu de leur savoir-faire. C’est une réponse habile aux défis : former les salariés en insertion tout en proposant des articles originaux, attirer la clientèle dans un secteur très concurrentiel, pérenniser l’activité d’insertion.

En 2011, Tissons la solidarité a lancé sa propre griffe. Une nouvelle vie est donnée aux vêtements, dans les tendances de la mode. Sous le parrainage de Christian Lacroix, le réseau propose deux collections (été et hiver) et organise un défilé annuel. Ce mode opératoire permet d’ouvrir de nouveaux débouchés et d’accroître l’autonomie financière du réseau dans un contexte où les financements publics sont précaires.

 

Il n’y a aucune différence entre une boutique Tissons la solidarité et n’importe quelle enseigne où vous aimez vous habiller. Ces vêtements ont aussi un vrai style.

Christian Lacroix, parrain de l’association - Marie-Claire (août 2011) « Lacroix et la Manière », rubrique "Autour de nous"

  • 1/10

    tissons la solidarité

  • 2/10

    tissons la solidarité

  • 3/10

    tissons la solidarité

  • 4/10

    tissons la solidarité

  • 5/10

    tissons la solidarité

  • 6/10

    tissons la solidarité

  • 7/10

    tissons la solidarité

  • 8/10

    tissons la solidarité

  • 9/10

    tissons la solidarité

  • 10/10

    tissons la solidarité

Haut
de page