En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Mémorial de la Shoah

Enseigner et transmettre contre l’intolérance.

 

Un lieu de médiation et de sensibilisation

Ouvert en 2005 au grand public, le Mémorial de la Shoah a trouvé son origine pendant la Seconde Guerre Mondiale, avec la création d’un fonds d’archives visant à rassembler les preuves de la persécution des Juifs. Ses activités aujourd’hui sont multiples : il abrite le plus grand centre de documentation juive contemporaine d’Europe, un musée avec des expositions permanentes et temporaires, ainsi qu'un centre d'éducation et de formation. Sa mission principale est d’être un acteur de médiation pour la transmission en enseignant l'histoire de la Shoah et des génocides du XXème siècle. En 2019, 340 000 visiteurs ont fréquenté ses différents sites à Paris et Drancy.

Avec la montée du racisme, de l'antisémitisme, de la xénophobie et de la haine au cours des dernières années, le Mémorial de la Shoah s’est donné une mission plus large d’éduquer à la tolérance et à la citoyenneté en utilisant les enseignements de l’Histoire. Pour cela, outre les activités pédagogiques organisées sur ses sites, il mène des actions de sensibilisation auprès des jeunes, des enseignants et des encadrants dans les établissements.

 

Une action « hors les murs »

Depuis les attentats de 2015 en France, le Mémorial de la Shoah est de plus en plus sollicité par les enseignants et les rectorats. Il a donc décidé d'aller plus loin dans sa mission d'enseignement de l'Histoire et d'intensifier son action « hors les murs ». Cette dernière consiste à toucher les élèves d’école « sensibles » qui n'ont pas l'opportunité de se déplacer à Paris, en intervenant dans les établissements afin de les sensibiliser à l’histoire de la Shoah et plus largement aux théories complotistes, aux fake news et à la lecture des médias. Afin de maximiser son impact, le Mémorial propose également, en partenariat avec les rectorats et universités, des formations pour les enseignants et les encadrants (animateurs de centres de loisirs, associations sportives, bibliothécaires, fonctionnaires territoriaux, gardiens de prison). Ainsi, un vrai travail d’enrichissement et d’adaptation de son offre pédagogique est mené depuis quelques années, pour répondre au mieux aux attentes des enseignants et permettre le développement du sens critique chez les jeunes.

Convaincue de l’importance et de la pertinence de ces actions éducatives qui contribuent à créer une société plus tolérante et moins fracturée, la Fondation Bettencourt Schueller a décidé de soutenir le Mémorial de la Shoah pendant trois ans. Ce soutien vise à accélérer le déploiement de ces actions et à en assurer la pérennité.

 

Haut
de page