En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Le Cartable fantastique

Mettre tout en oeuvre pour que tous les enfants dyspraxiques puissent apprendre et réussir à l’école comme les autres.

LE CARTABLE FANTASTIQUE : UNE EXPERTISE SCIENTIFIQUE ET PÉDAGOGIQUE UNIQUE

L’association Le Cartable fantastique a été créée en 2010 sous l’impulsion de Caroline Huron, médecin experte de la dyspraxie et chercheuse dans l’équipe Inserm UNICOG qu’anime Stanislas Dehaene : « nous y croisons le regard de chercheurs en sciences cognitives et d’enseignants habitués à adapter pour inclure, afin de proposer des outils qui vont permettre aux enfants de travailler en même temps que les autres en classe » explique Caroline Huron. Ainsi, Le Cartable fantastique allie la recherche fondamentale et celle de solutions pragmatiques.

Il s’adresse aux 7 000 enfants dyspraxiques identifiés et scolarisés en France. La dyspraxie perturbe la coordination des gestes. Les enfants dyspraxiques n’ont pas une écriture manuscrite fonctionnelle et leurs troubles du regard gênent l’accès au contenu des manuels scolaires. Les solutions proposées sont aussi susceptibles d'apporter des réponses aux besoins d'autres enfants en situation de handicap : enfants autistes, enfants présentant un autre trouble des apprentissages, enfants avec un handicap moteur, enfants présentant des troubles cognitifs. Ainsi, plus de 150 000 enfants en situation de handicap pourraient être aidés par les outils du Cartable fantastique. Il facilite l’inclusion scolaire de ces enfants en leur permettant d’avoir accès à des outils pour apprendre à l’école sans être gênés par leur handicap.

PERMETTRE À TOUS LES ENFANTS DE DÉVELOPPER LEUR POTENTIEL SCOLAIRE DANS LES MEILLEURES CONDITIONS

Les enfants dyspraxiques ne peuvent pas travailler de façon autonome avec les supports scolaires proposés en classe, en raison de leurs troubles d’organisation du regard et de leur déficit d’écriture manuscrite. Cette situation est source d’échec scolaire. Elle empêche un certain nombre d’enfants d’aller au bout de leur potentiel, d’atteindre le niveau scolaire qui correspond à leurs compétences, nuit à leur autonomie et réduit leur chance d’intégration professionnelle à l’âge adulte. En développant des ressources adaptées et des outils qui leur permettent de travailler en classe de façon autonome, le Cartable fantastique donne à ces enfants les moyens de faire la preuve de leurs capacités scolaires sans être gênés par leur handicap, qui concerne leurs difficultés avec l’écriture et la manipulation fine mais pas avec le raisonnement. 

UN CENTRE DE RESSOURCE EN LIGNE ACCESSIBLE À TOUS

Les professeurs qui accueillent dans leurs classes des élèves dont ils ignorent parfois les difficultés, sont souvent très démunis. L’association a donc développé une plateforme en ligne accessible à tous. Les enseignants comme les parents sont libres de choisir les outils dont ils ont besoin (tutoriels, manuels scolaires adaptés, générateurs d’exercices spécifiques…).

Concrètement, en classe, lorsque les autres élèves ouvrent leurs livres et leurs cahiers, les enfants dyspraxiques ouvrent leur ordinateur.

UN ACTEUR INCONTOURNABLE DE L'INCLUSION SCOLAIRE D'ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

Aujourd’hui, le Cartable fantastique accompagne les élèves du CP à la 5ème et prévoit de développer des outils jusqu’à la Terminale. L’objectif est qu’à horizon 2020, tous les enfants dyspraxiques puissent bénéficier des outils de compensation qui leurs sont nécessaires à l’école et à la maison pour accéder à l’éducation et à la culture.

Permettre à chaque jeune de développer ses talents et de s’insérer dans la société sont les objectifs que s’est fixé Le Cartable fantastique et que la Fondation Bettencourt Schueller est heureuse de soutenir.

Le caractère précurseur de cette association, son expertise scientifique, sa capacité d’innovation, le dynamisme de son équipe ont motivé le soutien de la Fondation.

L'association propose des outils numériques pour aider les élèves à contourner leur handicap et développer leur potentiel scolaire. Une palette dans laquelle les enseignants sont libres d'aller piocher. L'ordinateur va à l'école, il y a tout dedans, pas besoin de cartable

Caroline Huron fondatrice du Cartable fantastique

 

 

Haut
de page