En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

La Cloche

Aider les citoyens à agir contre l’exclusion en tissant des liens avec les plus démunis.

D’un côté, les personnes sans-domicile vivent mal le regard indifférent des passants. De l’autre, de nombreux citoyens souhaitent lutter contre la grande exclusion mais ne savent pas comment agir. Partant de cette double observation, cette jeune association a décidé de changer le regard que la société porte sur le monde de la rue et de favoriser le lien social de proximité.

 

Selon la Fondation Abbé Pierre, 300 000 personnes en France sont « sans domicile personnel ». Parmi elles, 65% n’ont pas eu de contact avec leur famille ou des amis depuis un an. La crise sanitaire a amplifié la précarité économique et sociale, entraînant une augmentation du nombre de personnes en situation de fragilité et renforçant leur sentiment d’isolement. Si l’aide d’urgence alimentaire et sanitaire reste essentielle, les personnes sans-abris ont aussi besoin de lien social pour vivre en tant qu’individus et non plus uniquement « survivre ». Forte de cette conviction, l’association La Cloche - créée en 2014 par Louis-Xavier Leca- engage les citoyens à agir contre l’exclusion en tissant des liens avec les personnes exclues, à leur échelle et dans leur quartier. Une façon de créer une nouvelle dynamique et de changer le regard de la société sur le monde de la rue.

 

DES PROGRAMMES POUR REDONNER CONFIANCE ET DIGNITÉ

La Cloche est présente dans 14 villes de France et développe des programmes et activités inclusives. Le Carillon tisse des réseaux avec les commerçants de proximité qui donnent accès à des services gratuits (toilettes, charge du téléphone) tandis que les habitants pré-payent des produits (sandwichs, cafés…) offerts aux personnes  qui en ont besoin. Les Clochettes accompagne les initiatives urbaines (jardins partagés…) pour inclure les personnes vulnérables dans leurs activités. Par ailleurs, l’association a initié des chorales de quartier, une web radio baptisée « Radio Bitume » et une gazette bi-annuelle qui permet de porter la voix des plus démunis. Elle a enfin imaginé des rendez-vous aussi ludiques qu’iconoclastes : « les soupes impopulaires », préparées par les personnes de la rue et proposées aux habitants d’un quartier. Là encore, une façon neuve d’inciter au dialogue et de rendre très concrète cette fameuse notion d’inclusion.

UNE FORTE AMBITION DE DÉVELOPPEMENT

La Cloche a développé des partenariats avec des structures de l’action sociale (Croix Rouge, Emmaüs) et les acteurs de la ville (commerçants, jardins partagés, tiers-lieux, …) pour impliquer tous les citoyens, avec et sans-domicile, dans la lutte contre l’exclusion. Elle est également proche de grandes enseignes (Franprix, Monoprix, Le Bon Coin). Aussi dynamique qu’ambitieuse, l’association compte être implantées dans les 12 capitales régionales et 17 villes importantes d’ici 2023 et entend multiplier les synergies avec les organisations sociales des territoires pour amplifier ses actions.

 

LE SOUTIEN DE LA FONDATION.

L’association agit efficacement sur le terrain tout en participant à faire bouger les lignes et changer le regard porté sur le monde de la rue. La Fondation accompagne son développement en lui donnant les moyens de renforcer son équipe.

 

A La Cloche, on se rend vite compte que tout est prétexte au lien social. En fait, tu viens à un événement, tu vas utiliser un service chez un commerçant Carillon, etc., et tu te retrouves à discuter, à partager ... et finalement à te sentir beaucoup mieux !

JP, porte-parole de la rue

Haut
de page