En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Accueillir la fragilité

Une colocation solidaire pour six adultes atteints d’une déficience intellectuelle autour d’un jardin maraîcher en permaculture.

Un projet de vie partagée 

Selon la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, la France compte 2,5 millions d’adultes handicapés, mais 335 000 places disponibles dans des établissements adaptés. 

Face à la pénurie de logements adaptés au handicap, l'association Accueillir la fragilité a lancé à Bondues, dans le département du Nord, un projet d'habitat partagé pour six adultes déficients intellectuels.  Ce projet répond au souhait de ces personnes de vivre en autonomie tout en bénéficiant de solutions coordonnées d’accompagnement.

Le maraîchage biologique, une activité métier solidaire adaptée au handicap

L’association offre aux résidents un cadre bienveillant, et à chacun un accompagnement individualisé. Elle souhaite en outre leur proposer une activité quotidienne enrichissante, dans laquelle chacun peut s'investir à sa mesure : un jardin maraîcher, inspiré des méthodes de permaculture et porté par des professionnels du métier. Situé sur le même terrain, il favorisera l’inclusion et la rencontre entre résidents et habitants du quartier, qui viendront régulièrement y acheter leurs légumes.
 
Le terrain a été acheté et l'ouverture de la maison est prévue pour le début 2019. Un groupe de compagnonnage a été créé pour que les futurs résidents se connaissent, approfondissent le futur projet de vie et confirment leur souhait d’intégrer cette maison.

Vivre-ensemble de façon solidaire est une piste féconde à laquelle la Fondation Bettencourt Schueller est attachée. C’est pourquoi elle a décidé de soutenir ce projet novateur, en finançant une partie des travaux de construction de la maison.

Je suis convaincue que les personnes fragiles ou différentes ont beaucoup à m’apporter. Elles sont des tisseurs de liens. Elles me mènent à l’essentiel. J’ai donc donné du sens à mon aventure en mettant en lumière des gens différents et l’association Accueillir la fragilité.

Marguerite demi-finaliste 2017 de Koh-Lanta au profit d’Accueillir la fragilité

 

  • 1/4

    © Accueillir la fragilité

  • 2/4

    © Accueillir la fragilité

  • 3/4

    © Accueillir la fragilité

  • 4/4

    © Accueillir la fragilité

Haut
de page