En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Fédération des Ecoles de Production

Fondées sur le principe du "faire pour apprendre", les Ecoles de Production sont des structures d’enseignement, passerelles entre la formation et l’emploi. Elles proposent à des jeunes à partir de 15 ans, en situation de décrochage scolaire, une formation pratique et théorique en un même lieu.

 

Des « écoles/entreprise » qui ont prouvé leur efficacité

Structurées en fédération, dix-sept écoles de production dans huit régions de France proposent des modèles hybrides à la frontière entre le lycée professionnel et les centres de formation pour apprentis. Six catégories de métiers sont proposées aux jeunes, dans des secteurs où le recrutement est difficile.

Pour s’adapter au mieux aux spécificités des jeunes décrocheurs (environ 140 000 chaque année), les élèves sont placés dans un environnement réel de travail : traitement de commandes effectives passées par les clients, gestion des délais, respect de la qualité, suivi des relations clients… Ainsi, ils sont rapidement confrontés aux réalités de la vie économique. Pas de notes, mais la satisfaction des clients ! Cette démarche valorise et responsabilise. L’ancrage dans le monde économique permet à l’étudiant de voir les avancées concrètes de sa formation. A la sortie, les jeunes sont directement opérationnels et peuvent facilement entrer dans le monde du travail. 

Ce modèle fonctionne bien. Il permet aux jeunes d’acquérir en trois ou quatre ans une formation professionnelle diplômante. La moitié d’entre eux retrouvent goût aux études et poursuivent leur scolarité. L’autre trouve un emploi à l'issue du cursus.

Vers une reconnaissance officielle du statut d’Ecole de production

Avec 15 nouveaux projets d’écoles d’ici à 2018 et un nombre d’élèves en hausse de 20 % par an, la Fédération des écoles de production souhaite structurer son développement pour accompagner au mieux la création des nouvelles écoles.

Malgré l'intérêt croissant du ministère de l'Education nationale, le modèle n’est pas encore reconnu officiellement. L'accès aux subventions publiques et aux bourses pour les élèves est bloqué. La Fédération souhaite atteindre une taille d’envergure pour convaincre les pouvoirs publics de la pertinence de son modèle.

Convaincue de sa pertinence pour offrir une voie à de nombreux jeunes en situation de décrochage scolaire, la Fondation Bettencourt Schueller soutient la Fédération nationale des Ecoles de Production. L’objectif est de l’aider à obtenir cette reconnaissance et de favoriser le rôle institutionnel de sa Fédération. 

L’Ecole de Production m’a donné l’habitude de me lever tôt le matin, à six heures. Avant, c’était midi. J’ai envie d’avoir un diplôme pour gagner ma vie honnêtement. Ma famille est contente. Avant je ne faisais rien ; je traînais avec mes potes. Aujourd’hui, quand je pars le matin, je ne prends plus mon téléphone. Comme ça, mes copains n’ont aucun moyen de me joindre, et de me dire : “Allez, viens, sèche…” J’ai vraiment envie de réussir. 

                                                                                                                                                                                                                    Caleb, 16 ans

 

  • 1/7

    les Ecoles de production

  • 2/7

    les Ecoles de production

  • 3/7

    les Ecoles de production

  • 4/7

    les Ecoles de production

  • 5/7

    les Ecoles de production

  • 6/7

    les Ecoles de production

  • 7/7

    les Ecoles de production

?>
?>
Haut
de page