En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Café Joyeux

Les personnes en situation de handicap mental sont aujourd’hui encore deux fois plus touchées par le chômage. Pour lutter contre cette discrimination Café Joyeux, créé en 2017, emploie et forme ces personnes extraordinaires au cœur des villes.  Avec un succès grandissant…

En France, 700 000 personnes sont atteintes d’autisme et 65000 de trisomie 21. Beaucoup n’ont suivi aucune formation professionnelle et se retrouvent privées de la possibilité de trouver un emploi. Aujourd’hui, seules 0,5% de ces personnes travaillent en milieu ordinaire. Cette situation est d’autant plus alarmante qu’elle participe largement à leur isolement.

Une initiative concrète et efficace

Face à ce constat, le fond de dotation Emeraude Solidaire a décidé, en 2017, de créer l’entreprise sociale « Grain de Moutarde » avec l’ambition de développer un réseau bien spécifique de cafés-restaurants. Café Joyeux accueille dans ses équipes des personnes en situation de handicap mental et cognitif, leur assurant un emploi mais également une formation aux métiers de la restauration. Le succès, immédiat, ne s’est jamais démenti et cette entreprise est désormais à la tête de quatre établissements, deux à Paris, un à Rennes et à Bordeaux ; employant ainsi 50 équipiers joyeux. L’entreprise solidaire a également développé une formation aux métiers de la restauration. En 2020, ce sont 20 personnes en situation de handicap qui ont été formées.

La volonté de monter en puissance pour construire d’une société plus inclusive

Forte de son expérience, l’entreprise se fixe à l’horizon 2025 la création de 30 cafés-restaurants à travers la France, ce qui assurerait l’emploi de 300 personnes, et la formation de 200 personnes en situation de handicap cognitif aux métiers de la restauration.

Avec ces projets d’ouverture, l’entreprise vise un objectif aussi ambitieux que vertueux. En créant des emplois en milieu ordinaire pour les personnes en situation de handicap mental, elle participe à changer le regard et œuvre pour une société plus inclusive, où chacun peut trouver sa place.

L’accompagnement de la Fondation

Avec leur capacité à créer des emplois en milieu ordinaire et à proposer de vraies formations pour les personnes en situation de handicap, ces « cafés joyeux » sont de véritables modèles d’inclusion réussie. Cette initiative est en parfaite cohérence avec les valeurs de la Fondation qui accompagne, par un soutien financier, l’ouverture des nouveaux établissements.

 

Œuvrer pour une société plus inclusive, où chacun trouve sa place… 

 

Ce travail m’a permis d’avoir en premier mon scooter, en deuxième mon appartement, en troisième ma vie ! Maintenant je suis autonome, ma famille est fière de moi. J’ai tout quoi 

Brandon, 22 ans, équipier joyeux à Rennes

 

Haut
de page