En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

UNICOG, laboratoire de recherche en neuro-éducation

L'objectif de UNILOG est de comprendre le fonctionnement du cerveau pour aider les enfants en difficulté scolaire.

Spécialisée dans la compréhension du cerveau, notamment dans les phases d'apprentissage, le laboratoire UNICOG mobilise toutes les ressources de la neuro-imagerie cognitive et des neurosciences pour aider les enfants dans l’acquisition des savoirs fondamentaux.

En soutenant la recherche en neuro-éducation d’UNICOG, la Fondation Bettencourt Schueller favorise le travail d’une équipe française de qualité exceptionnelle dans les sciences de la vie et, dans  le même temps, établit un pont avec son engagement pour l’éducation.

NEURO-IMAGERIE ET PSYCHOLOGIE COGNITIVE

Installée au centre de recherche NeuroSpin du Commissariat à l’énergie atomique à Saclay, l’unité de neuro‐imagerie cognitive UNICOG mène depuis 2002 des recherches innovantes sur les opérations cognitives du cerveau humain.

En combinant des techniques d’imagerie cérébrale avec des protocoles de recherche issus de la psychologie cognitive, les chercheurs d’UNICOG s’intéressent tant au cerveau normal que pathologique.

Leurs travaux sur l’adulte et sur l’enfant visent à connaître et comprendre les architectures cérébrales des fonctions qui n’ont que peu ou pas d’équivalent chez les autres espèces animales : la lecture, la compréhension du langage, l’arithmétique et la prise de conscience d’informations du monde extérieur.

 

AIDER LES APPRENTISSAGES PAR LES NEUROSCIENCES

UNICOG est dirigée par Stanislas Dehaene, membre de l’Académie des Sciences, professeur au Collège de France et lauréat du prix Coup d’élan pour la recherche française.

Fort d’une cinquantaine de chercheurs, ingénieurs, thésards et post-doctorants, le laboratoire crée de nouveaux ponts entre la recherche et l’éducation. Dans l’objectif d’aider les enfants en difficulté scolaire ou souffrant de troubles de l’apprentissage, quatre grands axes de recherche sont poursuivis :

  • nouvelles méthodes d’imagerie du cerveau de l’enfant,
  • visualisation des changements cérébraux induits par l’éducation,
  • compréhension des troubles de l’apprentissage : dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, dysphasie (les « dys »),
  • proposition de nouveaux outils d’aide à l’apprentissage.

LES TROUBLES DE L’APPRENTISSAGE

Selon la Société française de pédiatrie, les troubles de l’apprentissage concernent 5 % des enfants, soit en moyenne un enfant par classe. Si la dyslexie est connue, les autres le sont moins, en particulier la dyspraxie qui rend « très maladroits » jusqu’à 250 000 enfants en France.

UNICOG a publié d’intéressants résultats dans toutes les branches de sa recherche.

Un modèle générique de la tête et du cerveau du nourrisson a été développé. Cet outil est partagé avec la communauté scientifique internationale. Parce qu’il repose sur l’analyse des signaux d’électro-encéphalographie, il permet un travail plus simple et moins coûteux que l’IRM, souvent difficile d’utilisation avec les enfants. Un atlas de l’ensemble des connexions dans le cerveau du nourrisson et de l’enfant a aussi été mis au point.

En comparant des adultes lettrés et illettrés, UNICOG a démontré que l’apprentissage de la lecture modifie l’anatomie des connexions cérébrales dans le faisceau arqué de l’hémisphère gauche, une zone du cerveau directement impliquée dans le traitement du langage et la transformation des graphèmes en phonèmes. De même, l’apprentissage de la lecture entre en compétition avec des capacités visuelles précoces, telles que la réponse aux visages.

Le lien découvert entre une anomalie des mouvements oculaires et les difficultés en mathématiques des enfants dyspraxiques pourrait ouvrir une voie d’aide concrète.

Le passage de la recherche aux applications pour l’éducation se fait directement dans le laboratoire, notamment par le développement d’outils de rééducation des enfants en difficulté d’apprentissage de la lecture ou du calcul. Des plateformes Internet ont été mises au point pour faire profiter directement enfants, parents et enseignants des dernières avancées de la recherche. Elles comptent déjà plusieurs milliers d’utilisateurs.

  • 1/2

    unicog

  • 2/2

    unicog

Haut
de page