En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Prix Bettencourt pour les jeunes chercheurs

  • Permettre un séjour post-doctoral à l'étranger pour les jeunes chercheurs

    A ce jour, 307 jeunes chercheurs ont été distingués. Créé en 1990, le Prix pour les jeunes chercheurs est l’une des premières initiatives de la Fondation Bettencourt Schueller.

    Il est décerné chaque année à 14 jeunes docteurs en sciences ou docteurs en médecine, pour leur permettre de réaliser leur stage post-doctoral dans les meilleurs laboratoires étrangers.

    La dotation du prix est de 25 000 euros.

    Le règlement du prix pour les jeunes chercheurs a été modifié en 2014 pour renforcer les critères de sélection et ouvrir une voie spéciale aux médecins chercheurs.

    ?>
    ?>

Les lauréats

2018
Close Youmna Atieh Docteur en sciences

L’invasion tumorale, de l’homme à la souris au poisson-zèbre

Durant sa thèse, Youmna Atieh a exploré le rôle des fibroblastes, cellules de soutien des tissus et productrices de collagène, dans le cancer du côlon chez l’homme et chez la souris. La jeune chercheuse a démontré, à l’aide de modélisations in vitro en trois dimensions, que les fibroblastes sont impliqués dans le processus métastatique. Pour son postdoctorat, axé sur les mouvements cellulaires liés au maintien des tissus, Youmna Atieh explorera un nouveau modèle : l’épiderme du jeune poisson-zèbre. Ce tissu, qui a la particularité d’être transparent, permettra d’observer les comportements individuels et collectifs des cellules lors des mécanismes de division ou de mort cellulaire.

YoumnaAtieh

attieyoumna@gmail.com

THÈSE

« Rôle des fibroblastes associés au cancer dans l'invasion tumorale » sous la direction de Dr. Danijela Matic Vignjevic, Institut Curie, Paris. École Doctorale Complexité du vivant - Spécialité Biologie cellulaire, Université Pierre et Marie Curie.

POST-DOCTORAT

« Rôle des battements du cytosquelette d’actine lors du maintien des barrières épithéliales » auprès du Dr George Eisenhoffer, Department of Genetics, University of Texas, MD Anderson Cancer Center, Houston, Texas, États-Unis.

Close Aude Bernheim Docteur en sciences

Jeter des ponts entre évolution et biologie synthétique

Aude Bernheim a associé, lors de son doctorat, expériences d’analyses génétiques et biologie computationnelle à grande échelle pour explorer le domaine très compétitif des systèmes CRISPR. Ce sont des mécanismes de défense immunitaire bactériens détournés par les biologistes en une puissante boîte à outils pour modifier les gènes et leur expression. Elle a ainsi démontré que CRISPR est absent dans environ 50 % des lignées bactériennes en raison d’une incompatibilité avec certains mécanismes de réparation de l’ADN. Son post-doctorat continuera l’exploration des liens entre biotechnologies et évolution en décryptant les mécanismes développés par les phages pour contrer le système CRISPR et infecter les bactéries. La compréhension de ces mécanismes permettrait le développement de nouveaux outils de biologie synthétique.

AudeBernheim

aude.bernheim@gmail.com

THÈSE
« La répartition du système CRISPR-Cas est modifiée par des interactions avec les voies de réparation de l’ADN » sous la direction du Dr David Bikard et Dr Eduardo Rocha, Institut Pasteur, Paris. École doctorale Frontières du vivant - Spécialité Microbiologie, Université Paris Descartes.

POST-DOCTORAT
« Comprendre comment les phages neutralisent le système immunitaire bactérien » auprès du Dr Rotem Sorek, Department of Molecular Genetics, Weizmann Institute, Rehovot, Israël.

Close Marc Besson Docteur en sciences

Comprendre et protéger les récifs coralliens à l’échelle globale

Durant son doctorat, Marc Besson a suivi la vie du Chirurgien-bagnard, un poisson des récifs coralliens, à Moorea, en Polynésie française. Il a examiné l’importance des étapes de métamorphose de ce poisson dans l’installation de nouveaux poissons au niveau d’un récif. Il a également mesuré l’impact des perturbations endocriniennes associées aux activités humaines sur la métamorphose de cet animal. Son post-doctorat visera à réaliser une étude des écosystèmes marins à grande échelle, sur 100 îles coralliennes à travers le monde. Pour cela, il effectuera des relevés terrains, des analyses biologiques et utilisera des techniques d'imagerie innovantes pour dresser une archive digitale des récifs. Les informations ainsi collectées seront de grande valeur pour accompagner les dirigeants politiques et les responsables de la conservation environnementale. L’objectif final est d’offrir une meilleure protection des récifs coralliens, réserves de richesses hautement menacées.  

MarcBesson

bessonmarcluc@gmail.com

THÈSE

« Importance de la métamorphose dans le recrutement larvaire des poissons coralliens face aux pressions d’origine anthropique » sous la direction du Dr David Lecchini, Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement, Moorea. École pratique des hautes études, Paris Sciences et Lettres - Spécialité Systèmes intégrés, environnement et biodiversité.

POST-DOCTORAT

« Structure, fonctionnement et évolution des écosystèmes coralliens : importance des facteurs géographiques, océanographiques, et des activités humaines sur les communautés récifales » auprès du Pr Stuart Sandin, Scripps Institution of Oceanography, University of California, San Diego, Californie, États-Unis.

Close Samuel Collombet Docteur en sciences

Le contrôle épigénétique, des centaines de cellules uniques à la fois

Samuel Collombet a réalisé, lors de son doctorat, un modèle dynamique des mécanismes moléculaires qui contrôlent le destin de deux types de cellules immunitaires : les lymphocytes B et les macrophages. Il a également analysé les processus mis en oeuvre lors d’une reprogrammation des cellules différenciées vers la pluripotence. Son projet de post-doctorat mettra à profit son expertise d’analyse des mécanismes moléculaires au niveau du génome entier pour étudier, à l’échelle de la cellule unique, un phénomène épigénétique capital chez les mammifères : le processus d’inactivation du chromosome X. Les résultats de ses travaux devraient apporter de nouveaux éléments pour comprendre le lien entre la structure de la chromatine et l’expression des gènes.

SamuelCollombet

samuelcollombet@gmail.com

THÈSE

« Investigation du réseau de régulation contrôlant la spécification et la reprogrammation des cellules du sang » sous la direction du Pr Denis Thieffry, Institut de Biologie de l’Ecole normale supérieure, Paris. École doctorale Complexité du vivant - Spécialité Biologie cellulaire, Université Pierre et Marie Curie.

POST-DOCTORAT

« Architecture des chromosomes, gènes et causalité : l’inactivation du chromosome en cellule unique » auprès du Pr Edith Heard, European Molecular Biology Laboratory, Heidelberg, Allemagne.

Close Félicie Costantino Docteur en sciences et docteur en médecine

Comprendre et mieux diagnostiquer la spondyloarthrite

Félicie Costantino partage son temps entre ses patients au service de Rhumatologie de l’Hôpital Ambroise Paré à Boulogne-Billancourt, et ses recherches au sein du laboratoire Inserm « Infection et Inflammation chroniques ». Ses recherches concernent la spondyloarthrite, un rhumatisme inflammatoire chronique qui touche 90 000 personnes en France dans sa forme sévère. Le projet de Félicie Costantino vise à identifier les facteurs génétiques impliqués dans l’apparition de la spondyloarthrite, dont l’hérédité est mal comprise. Son post-doctorat, qui s’inscrit dans la continuité de son doctorat, aura comme objectif le décryptage du rôle de séquences d’ADN variables dans la modulation de certains gènes liés à la maladie.

FélicieCostantino

felicie_cos@yahoo.fr

 

THÈSE DE SCIENCES

« Recherche de nouveaux facteurs génétiques de susceptibilité à la spondyloarthrite grâce à une approche associant études familiales et génomique fonctionnelle » sous la direction du Dr Maxime Breban, Institut Cochin, Paris. École doctorale Génétique, cellulaire, immunologie, infectiologie et développement, Université Paris Descartes.

 THÈSE DE MÉDECINE

« Diagnostic de tuberculose latente chez des patients atteints de tuberculose latente et chez des patients atteints de rhumatisme inflammatoire chronique candidats à une biothérapie : facteurs influençant le résultat d’un test de libération d’interféron gamma » sous la direction du Pr Isabelle Chary- Valckenaere - Spécialité Rhumatologie, Université Henri Poincaré Nancy I.

POST-DOCTORAT

« Apport de la génomique dans la compréhension de la génétique de la spondyloarthrite : intérêt des variants régulateurs » auprès du Pr Julian Knight, Wellcome Trust Centre For Human Genetics, Oxford, Royaume-Uni.

Close Laura Faure Docteur en sciences

L’adhésion cellulaire pour se mouvoir ou pour construire des tissus

Durant sa thèse, Laura Faure a découvert le mécanisme par lequel la bactérie Myxococcus xanthus se déplace. En utilisant la microfluidique et des techniques d’imagerie, elle a été en mesure de démontrer que la motilité de surface de la bactérie naît des interactions entre le cytosquelette bactérien et un moteur cellulaire complexe. Elle a ainsi répondu à une question au long cours dans le domaine, tout en décrivant une nouvelle famille de moteurs moléculaires. Son projet de post-doctorat se trouve lui aussi dans le domaine de la biophysique. Il s’agit pour Laura Faure de mesurer les interactions entre les forces d’adhésion de cellule à cellule et de cellule à matrice externe dans un environnement tridimensionnel. Elle évaluera également l’effet de ces interactions sur la signalisation cellulaire vers le noyau.

LauraFaure

faure.laura.marie@gmail.com

THÈSE

« La machinerie de motilité de Myxococcus xanthus : caractérisation d’une nouvelle famille de moteurs moléculaires dans l’enveloppe bactérienne » sous la direction du Dr Tâm Mignot, Laboratoire de Chimie Bactérienne, Marseille. École doctorale Sciences de la vie et de la santé - Spécialité Microbiologie, Université d’Aix-Marseille.

POST-DOCTORAT

« Détection et intégration des signaux mécaniques venant des adhésions cellule-cellule et cellule-matrice dans des environnements 3D » auprès du Pr Pere Roca-Cusachs, Institute for Bioengineering of Catalonia, Barcelone, Espagne.

Close Juliette Fedry Docteur en science

Voir les protéines en cours de transformation et de dégradation

Au cours de son doctorat, Juliette Fedry a déterminé la structure de HAP2, première protéine de fusion membranaire connue, toutes catégories d’organismes non-viraux confondues. Ses résultats, publiés dans Cell en 2017, ont permis de comprendre par quel mécanisme HAP2 parvient à fusionner deux membranes cellulaires. Son post-doctorat se concentrera sur l’utilisation d’une technique de pointe, récompensée par le Prix Nobel de Chimie en 2017 : la cryo-tomographie. Celle-ci permettra de visualiser pour la première fois des protéines adressées à la membrane du réticulum endoplasmique, un compartiment cellulaire dédié à la modification des protéines ainsi qu’à leur dégradation. Les résultats de ces travaux pourraient bénéficier à la recherche sur des maladies telles que l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer et la mucoviscidose, qui sont associées à des défauts de fonctionnement du réticulum endoplasmique.

JulietteFedry

juliette.f@gmail.com

 

THÈSE

« Étude structurale et fonctionnelle de la fusion cellulaire médiée par la protéine HAP2 » sous la direction du Dr Felix Rey et Dr Thomas Krey, Institut Pasteur, Paris. École doctorale Médicament, toxicologie, chimie, imageries - Spécialité Biologie structurale, Université Paris Descartes.

POST-DOCTORAT

« Études par cryo-tomographie électronique de la biogenèse et de la dégradation de MHCI à la membrane du reticulum endoplasmique » auprès du Pr Friedrich Forster, CryoEM group, Utrecht University, Utrecht, Pays-Bas.

Close Bamba Gaye Docteur en sciences

Développer une prévention individualisée des maladies cardiovasculaires

Les travaux menés pendant la thèse de Bamba Gaye ont détecté au sein de larges bases de données, des paramètres clés à modifier pour améliorer la santé cardiovasculaire. Ses résultats prouvent l’importance de la réduction des facteurs de risque dans l’apparition de maladies cardiovasculaires. Ils ouvrent une nouvelle voie au développement d’une médecine préventive basée sur la variabilité individuelle en termes d’environnement, de style de vie, de capital génétique... Son post-doctorat s’inscrit dans la continuité directe de ces résultats. Ainsi, Bamba Gaye va analyser, au sein d’échantillons de tissus biologiques provenant de patients atteints de différentes maladies cardiovasculaires, l’implication

d’ARN non-codants dans la pathologie. Cette étude permettra d’identifier des marqueurs biologiques pouvant servir d’outil de diagnostic de l’anévrisme de l’aorte abdominale, potentiellement utilisables à l’échelle d’une population pour identifier les personnes à risque.

BambaGaye

m.bamba.gaye@gmail.com

 

THÈSE

« Maladies cardiovasculaires : de la prévention à la médecine personnalisée » sous la direction du Dr Jean-Philippe Empana, Hopital Européen George Pompidou, Paris. École doctorale Santé publique : épidémiologie et sciences de l’information biomédicale - Spécialité Biostatistique, Université Paris Descartes.

 

POST-DOCTORAT

« ARN non-codants : potentiels biomarqueurs diagnostiques et thérapeutiques de l’anévrisme de l’aorte abdominale » auprès du Pr Per Eriksson, Department of Medicine, Center for Molecular Medicine, Karolinska Institute, Stockholm, Suède

Close Nicolas Levernier Docteur en sciences

Un cadre physique formel pour comprendre les processus cellulaires

Lors de sa thèse, Nicolas Levernier, biophysicien, a développé une structure théorique pour comprendre des processus dotés de mémoire et dont la dynamique est modifiée par chaque évènement. Ce nouveau cadre théorique facilite l’analyse de processus divers, de la construction d’un polymère à la rencontre entre deux enzymes en passant par l’escalade d’un produit financier. Il fonctionne dans des environnements dont la nature n’est pas explicitement connue, ce qui en fait un outil puissant dans le contexte d’une cellule vivante. Pour son post-doctorat, le chercheur s’est tourné entièrement vers la biologie avec un double projet : l’analyse des propriétés physiques du cytosquelette d’une part et la description des processus de ruptures de la symétrie nécessaires au développement embryonnaire animal d’autre part.

NicolasLevernier

nicolas.levernier@gmail.com

 

THÈSE

« Temps de premier passage de processus non-markoviens » sous la direction du Dr Raphaël Voituriez, Université Pierre et Marie Curie, Paris. École doctorale Physique en Île-de-France - Spécialité Physique, Université Paris Saclay.

 

POST-DOCTORAT

« Modélisation physique du cytosquelette » auprès du Dr Karsten Kruse, Université de Genève, Suisse.

Close Charline Miot Docteur en sciences et en médecine

Entre médecine et recherche fondamentale : déjouer les leucémies

Ancienne étudiante de l’École de l’Inserm Liliane Bettencourt, Charline Miot est un médecin spécialiste en oncologie pédiatrique. Au cours de son doctorat en sciences, elle a révélé le rôle de plusieurs cytokines, molécules de signalisation immunitaire, dans le cadre de l’infection par le virus de l’hépatite C. Ces résultats éclairent un processus d’infection chronique qui, à terme, mène au développement de carcinomes. Son travail de postdoctorat l’amènera à étudier chez la souris un mécanisme de cassures de l’ADN double brin impliqué dans la translocation de gènes menant à la surexpression de protéines oncogènes. Les résultats de ces travaux pourraient permettre l’identification de cibles thérapeutiques, notamment dans le cadre de cancers lymphoïdes comme les leucémies aiguës de l’enfant.

CharlineMiot

charlinemiot@yahoo.fr

 

THÈSE DE SCIENCES

« Rôle des cytokines de l’immunité innée IL-26 et M-CSF/IL-34 dans l’infection par le virus de l’hépatite C » sous la direction du Pr Pascale Jeannin, CHU Angers, Angers. École doctorale Biologie santé - Spécialité Immunologie, Université d’Angers.

THÈSE DE MÉDECINE

 « Complications ostéoarticulaires au cours du traitement des leucémies aiguës lymphoblastiques de l’enfant » sous la direction du Pr Isabelle Pellier, Université d'Angers.

POST-DOCTORAT

« Étude des mécanismes et du rôle des cassures double brin de l’ADN dans le rétrocontrôle négatif des recombinaisons V(D)J - Implications dans l’oncogenèse des cancers lymphoïdes » auprès de Pr Craig Bassing, Children’s Hospital of Philadelphia Research Institute, Perelman School of Medicine, University of Pennsylvania, États-Unis.

Close Matthieu Platre Docteur en sciences

Comprendre l’adaptation des systèmes racinaires à l’habitat

Matthieu Platre est animé par une grande question scientifique : comment les plantes s’adaptent-elles à leur environnement ? Son doctorat lui a donné l’occasion d’en explorer un aspect, en analysant la distribution du champ électrostatique dans les membranes cellulaires et les compartiments intracellulaires de la plante modèle Arabidopsis thaliana. Ce travail pionnier a notamment révélé que le champ électrostatique régule le recrutement de protéines à la membrane, la communication cellulaire, ainsi que la croissance de la plante. Au cours de son post-doctorat, il étudiera, à l’aide d’analyses de génomes complets, des variants naturels d’A. thaliana adaptés à différents écosystèmes pour comprendre comment les racines croissent et s’organisent dans des environnements souterrains variés.

MatthieuPlatre

mattplatre@gmail.com

 

THÈSE

« Localisation et fonction des lipides anioniques dans l’organisation cellulaire et le développement des plantes » sous la direction du Dr Yvon Jaillais, École normale supérieure de Lyon, Lyon. École doctorale Biologie moléculaire intégrative et cellulaire - Spécialité Biologie cellulaire végétale, Université de Lyon.

 

POST-DOCTORAT

« Étude des liens entre réponse gravitropique et mise en place de l’architecture racinaire » auprès du Pr Wolfgang Busch, Salk Institute for Biological Studies, La Jolla, Californie, États-Unis.

Close Hichem Tasfaout Docteur en sciences et en pharmacie

Directement du laboratoire au traitement des myopathies

Hichem Tasfaout développe des approches de recherche translationnelle. Sa thèse a porté sur la caractérisation de modèles animaux mimant les myopathies humaines et a permis d’identifier la dynamine 2 comme cible thérapeutique. La découverte d’un inhibiteur de cette protéine a mené à la création de Dynacure, une start-up dédiée au développement d’un traitement pour guérir les myopathies centronucléaires. Son post-doctorat est orienté vers la découverte de stratégies pour restaurer l’intégrité du gène de la dystrophine chez les malades souffrants de la dystrophie musculaire de Duchenne, une myopathie caractérisée par une dégénérescence des cellules musculaires.

HichemTasfaout

tasfaout@uw.edu

 

THÈSE DE SCIENCES

« Physiopathologie et validation précliniques des myopathies centronucléaires » sous la direction du Dr Jocelyn Laporte, Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire, Illkirch. École doctorale - Spécialité Sciences de la vie et de la santé, Université de Strasbourg.

 

THÈSE DE PHARMACIE

Département de Pharmacie, Faculté de Médecine, Université d'Oran I, Algérie.

 

POST-DOCTORAT

« Physiopathologie des dystrophies musculaires » auprès du Pr Jeffrey Chamberlain, Department of Neurology, University of Washington, Seattle, État de Washington, États-Unis.

Close Oriane Turrel Docteur en sciences

Comprendre les défauts de la mémoire liés à l’âge au niveau de la synapse

Oriane Turrel souhaite comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans la formation et la modification de la structure de la synapse au cours de la création de souvenirs. Son doctorat l’a amenée à découvrir chez la mouche Drosophile, plusieurs neuropeptides qui agissent de concert pour la constitution correcte d’un souvenir olfactif. Son post-doctorat se focalise sur le vieillissement, qui affecte la mémoire de la Drosophile en rigidifiant la plasticité synaptique. Le phénomène, connu sous le nom de RAM-UP, est caractérisé par un élargissement de la synapse, qui peut être contré par une protection pharmacologique. Les travaux de la jeune chercheuse permettront de mieux comprendre ce processus.

OrianeTurrel

t-oriane@hotmail.fr

 

THÈSE

« Neuropeptides et Néprilysines : rôle dans la mémoire chez la Drosophile » sous la direction du Dr Valérie Goguel, École supérieure de physique et de chimie industrielles, Paris. École doctorale Cerveau - cognition - comportement (3C) - Spécialité Neurosciences, Université Pierre et Marie Curie.

 

POST-DOCTORAT

« Défaut de mémoire dû à l’âge : un défi biologique et médical » auprès du Dr Stephan Sigrist, Institut für Biologie, Freie Universität, Berlin, Allemagne.

Close Colin Valet Docteur en sciences

Révéler la double vie des plaquettes sanguines

Les plaquettes sont bien connues pour leur rôle dans la coagulation sanguine. Colin Valet se passionne pour un aspect moins étudié de la vie de ces cellules : leur mission dans les processus inflammatoires et la réponse immunitaire. Son doctorat l’a amené à découvrir des facteurs intrinsèques et en provenance du microenvironnement cellulaire modulant la production de plaquettes et leurs fonctions. Son projet de post-doctorat étudie l’influence de l’inflammation sur la différenciation des cellules précurseurs des plaquettes, les mégacaryocytes, à partir de cellules souches. Il examinera la production de mégacaryocytes et les fonctions des plaquettes lors de la réaction inflammatoire dans des organes qui y sont très exposés : les poumons et la rate.  

ColinValet

colin.valet@icloud.com

 

THÈSE

« Rôles de la PI3 kinase de classe II alpha et de la PI3K de classe III, Vps34, dans la production et les fonctions plaquettaires » sous la direction du Pr Bernard Payrastre et du Dr Sonia Severin, Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires, Toulouse. École doctorale Biologie santé biotechnologies - Spécialité Physiopathologie, Université Toulouse III Paul Sabatier.

 

POST-DOCTORAT

« Influence d’un contexte inflammatoire sur la megacaryopoïèse et la production plaquettaire extramédullaire » auprès du Pr Filip K Swirski, Center for Systems Biology, Massachusetts General Hospital, Harvard Medical School, Boston, Massachusetts, États-Unis.