En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Dotation du programme ATIP-Avenir

  • Créer de nouvelles équipes de recherche

    Depuis 2005, la Fondation Bettencourt Schueller est partenaire du programme Avenir de l’Inserm. Le programme ATIP-Avenir est aujourd’hui un label d’excellence reconnu, une référence pour l’obtention d’autres financements. Treize dotations ont été attribuées depuis que la Fondation est associée à ce programme.

    En 2009, elle s’est aussi associée au programme ATIP du CNRS. Il favorise le retour en France ou l’installation en France de jeunes chercheurs de très haut niveau, porteurs d’un projet de recherche de qualité exceptionnelle, et désireux de créer leur propre équipe.

    La dotation est de 300 000 euros.

    Les treize dotations attribuées ont bénéficié à dix chercheurs français de retour en France et à trois chercheurs européens ayant choisi de s’y établir. Cinq équipes se sont installées à Paris, trois à Bordeaux, deux à Toulouse, deux à Montpellier et une à Marseille.

    ?>

Les lauréats

2017
Close Emmanuel Perisse

Comment les expériences passées façonnent les décisions futures.

Pour survire et prospérer dans un monde complexe, les animaux doivent apprendre de leurs expériences. A l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Montpellier, Emmanuel Perisse va décortiquer les réseaux neuronaux qui permettent d’évaluer les expériences et d’influencer les décisions futures.

Apprendre de ses erreurs ou de ses succès est une tâche que même la petite mouche du vinaigre accomplit tout au long de sa vie. Dans son cerveau, des neurones dopaminergiques, au sein de circuits neuronaux de la récompense et de la punition, dirigent les processus d’évaluation. Ces derniers sont modélisé par les chercheurs de manière absolue en bon ou mauvais, et de manière relative en meilleur ou pire. 

Afin de mieux caractériser ces processus encore mal compris, Emmanuel Perisse conjuguera approches moléculaires, physiologiques et comportementales. Il caractérisera les circuits neuronaux impliqués et étudiera leur fonction dans l’encodage de la valeur absolue et relative des expériences.

Pour ces travaux, la mouche Drosophila melanogaster est un modèle particulièrement adapté. En effet, la complexité et le nombre immense de neurones du cerveau mammifère y rend difficile l’accès et l’étude des circuits neuronaux qui codent la valeur des expériences. La mouche, au-delà de sa relative simplicité, a été dotée, au fil des années, par les chercheurs d’une boîte à outils génétiques extrêmement puissante. Celle-ci permet notamment le ciblage précis et l’étude des réseaux neuronaux qui sous-tendent les comportements.

Comprendre comment l’expérience modifie la représentation de la valeur dans le cerveau et influence les décisions futures pourrait avoir des applications dans le traitement des désordres neurologiques dans lesquels ces processus sont perturbés. Parmi ceux-là, addiction et obésité sont particulièrement liées à des dysfonctions d’évaluation et à des défaillances dans la prise de décision basée sur la valeur ; les personnes affectées consommant des quantités excessives de drogues/alcool/tabac ou de nourriture et donc altérant leur santé.

 

?>
EmmanuelPerisse

Emmanuel Perisse étudie tout d’abord les bases neurobiologiques de l’apprentissage et de la mémoire chez les abeilles mellifères lors de sa thèse à Toulouse. 

Désireux d’employer la génétique pour obtenir une résolution plus élevée des circuits neuronaux impliqués dans les processus mnésiques, il rejoint le laboratoire de Scott Waddell aux Etats-Unis puis en Angleterre pour utiliser la mouche du vinaigre Drosophila melanogaster. 

Durant ce post-doctorat de huit ans, il identifie précisément, avec une résolution cellulaire inédite, un petit nombre de neurones dopaminergiques de la récompense critiques pour l’évaluation relative d’expériences négatives. Il travaille particulièrement sur le corps pédonculé, structure dédiée à l’apprentissage et à la mémoire et cible des circuits dopaminergiques qui codent la valeur. 

Avec son équipe ATIP-Avenir, Emmanuel Perisse va explorer le rôle des interactions entre les circuits neuronaux de la récompense et de la punition dans le codage de la valeur absolue et relative des expériences, des processus fondamentaux pour guider les décisions futures.

manuperisse@gmail.com

  • Depuis 2008Membre de la Société Française de Neurosciences
  • 2009Doctorat en Neurosciences, Université Paul Sabatier, Toulouse
  • 2010Prix Dominique Clos, Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse
  • 2010Prix pour les jeunes chercheurs, Fondation Bettencourt Schueller
  • 2010-2011Post-doctorant, Département de Neurobiologie, laboratoire de Scott Waddell, University of Massachusetts Medical School, Worcester (Etats-Unis)
  • Depuis 2012Assistant de recherche post-doctorant, laboratoire de Scott Waddell, Centre for Neural Circuits and Behaviour, University of Oxford (Royaume-Uni)