En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Chants libres, une saison d’art choral de la Fondation Bettencourt Schueller™

 

Certains engagements sonnent comme une évidence. Aux côtés du chant choral depuis plus de trente ans, la Fondation a pris, dès le printemps 2020, la mesure de la fragilité des chanteurs et musiciens contraints à l’inactivité, observant aussi le désarroi de la population, privée du réconfort que peuvent offrir l’art et la culture. Elle a alors imaginé l’opération « Ensemble, enchantons l’été™ » qui a donné l’opportunité à six chœurs et maitrise -lauréats du Prix Liliane Bettencourt pour le chant choral- de renouer avec le public en concevant une trentaine de moments musicaux dans sept régions de France.

La Fondation décide, cette année, d’amplifier son action confirmant sa volonté de produire des événements entièrement conçus et réalisés sous son égide.

« Chants libres, une saison d’art choral de la Fondation Bettencourt™ » réunit, en 2021, onze choeurs, maîtrises et associations qui se produiront, de juin à décembre, au fil d’une centaine de représentations -toutes placées sous le signe de la liberté retrouvée.

Liberté des artistes qui ont eu carte blanche pour imaginer concerts et moments musicaux leur permettant de réinventer -de réenchanter !- leur pratique.

Liberté du public qui pourra participer à ces événements gratuits et organisés à travers toute la France; également dans des territoires reculés et pour des populations défavorisées ou fragilisées -dans des hôpitaux, des EHPAD…. Afin de rappeler les bienfaits universels du chant : source de joie, de partage et de solidarité.

 

Le chant choral porte des valeurs essentielles. C’est une pratique collective où chacun a sa place, écoute les autres, contribue à un tout qui fait du bien -à soi et à la communauté. Voilà pourquoi il nous a semblé essentiel de soutenir, plus que jamais, l’excellence de cet art mais aussi des artistes qui n’ont pu rencontrer leur public depuis des mois.

Françoise Bettencourt Meyers

 

«Chants libres» en chiffres...

- Plus de 300 interprètes (adultes et enfants )

- 5 chœurs, 3 maîtrises et 3 associations

- 100 concerts et surgissements

- 11 ateliers ou stages d’été

- Entre 5000 et 7000 spectateurs

- 400 enfants accueillis en stage

- 1,5 M€ de budget

 

« Chants libres »  en actions …

Décidée à offrir ces événements au plus grand nombre, la Fondation a choisi de se tourner tout particulièrement vers ces trois publics, souvent éloignés du monde culturel :

- les patients et le personnel des établissements de santé

- les habitants et jeunes des quartiers défavorisés

- les habitants des territoires ruraux

 

 

De juin à décembre, des concerts dans toute la France

Calendrier des manifestations

 

La parole aux choeurs, maîtrises et associations 

Laurence Equilbey, Accentus : « Notre répertoire se veut à la fois exigeant et grand public » 
Hauts-de-France et Ile-de-France

« Après en-chantons l’été, nous avons imaginé pour Chants Libres un répertoire grand public mais exigeant, avec la conviction que toutes les musiques se parlent et s’enrichissent. Ce programme se déploiera autour de trois temps forts, avec la complicité de notre chef associé Christophe Grapperon. A l’automne, un concert de musique française -de Saint Saëns à Poulenc et Reynaldo Hahn- dans les vestiges du château de la Ferté-Milon, dans l’Aisne. La Vie parisienne d’Offenbach présentée lors d’un surgissement dans la gare de Rouen, durant le mois de novembre. Et enfin, des journées spéciales Chants libres autour de Noël, mêlant musiques populaires et savantes dans des écoles, des marchés parisiens et un Ephad des Hauts-de-Seine. »

 

Marc-Olivier Dupin et son association Le Grand Mélange. « Nous organisons des chorales pour les enfants qui ne partent pas en vacances. »
Ile-de-France / Auvergne-Rhône-Alpes / Hauts-de-France

« Durant le mois de juillet, nous serons à Sarcelles et travaillerons, avec le conservatoire et la ville, à mettre en place des ateliers de chant et d’expression corporelle dans les centres de loisirs, pour des 9-11 ans. A Taverny, nous allons créer une chorale avec des 8-10 ans et des ados, associant chant, travail corporel et création d’œuvres. A Chambery, des ateliers réuniront des enfants du conservatoire et des centres de loisirs durant le mois d’août. Nous travaillons également avec l’académie d’Amiens pour développer durant l’automne un projet ambitieux à l’occasion du 400ème anniversaire de la naissance de La Fontaine, partant de commandes faites par l’association à des compositeurs contemporains. Et enfin, nous allons collaborer avec trois associations, soutenues par la Fondation Bettencourt Schueller… Sport dans la ville qui accompagne les jeunes des quartiers prioritaires sur le chemin de la réussite ; Le Rocher qui met en place des actions éducatives, sociales et culturelles dans les cités et Espérance Banlieues qui donne accès à une instruction de qualité à des enfants défavorisés, via son réseau de 17 écoles à travers la France. »

 

 

Mathieu Romano, Ensemble Aedes : « Nous invitons le public à un voyage au long cours, les quatre saisons d’Aedes »
Bourgogne-Franche-Comté

 « Après la formidable aventure d’en-chantons l’été, nous travaillons cette année autour de quatre temps forts, les quatre saisons d’Aedes. Au printemps, nous partirons en Bourgogne, à la rencontre de personnes âgées, avec des quatuors et un grand concert de chansons classiques et populaires. L’été reprendra ce répertoire et nous investirons les marchés d’Auxerre, avant un concert à l’abbaye Saint Germain de la ville. Nous prendrons nos quartiers d’automne du côté de Tonnerre et nous nous produirons, lors des journées du patrimoine, dans des lieux insolites de la cité. Durant cet événement, nous avons imaginé un partenariat avec des restaurateurs locaux pour apporter repas et musique aux personnes qui ne peuvent se déplacer ; l’opération s’achevant avec un grand concert d’œuvres profanes et sacrées. En hiver, nous serons en Bourgogne encore, dans des établissements hospitaliers de la région, pour des concerts autour de Noel et des chants du monde. »

 

Sarah Koné, Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique. « Cette aventure collective et joyeuse est inespérée pour nos jeunes artistes ! »
Ile-de-France

 « Nous allons nous produire le 19 juin, Place des Fêtes -dans le XXème arrondissement de Paris- en choisissant d’interpeller l’espace urbain. En lien avec la ville de Paris, nous envahirons cette place de nature et de jeunesse avec la maitrise au grand complet. 120 jeunes vont chanter et danser autour d’un nouveau répertoire de musiques et de chants sud- africains. Spécialement imaginé pour Chants libres, ce programme nous permet de faire chanter ensemble tout l’effectif. Une aventure collective positive et inespérée pour maintenir la pratique musicale de nos jeunes artistes, très touchés psychologiquement par la mise à l’arrêt de leur pratique, liée à la pandémie. »