En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Prix Liliane Bettencourt pour l'Intelligence de la main - Parcours

  • Récompenser une personnalité exemplaire

    Parcours, créé en 2014, met en lumière une personnalité exemplaire pour son engagement, ses réalisations, sa contribution au secteur des métiers d’art français, son exemplarité, sa capacité à entraîner les autres, son ambition et ses projets d’avenir (personne physique ou morale).

    • Dotation : 50 000 euros
    • Accompagnement : jusqu’à 100 000 euros pour réaliser un projet de développement.

     

Les lauréats

2018
Close la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson : Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main - Parcours 2018
  • 1/12

    Cité internationale de la tapisserie - Aubusson

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 2/12

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 3/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 4/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 5/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 6/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 7/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 8/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 9/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 10/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © Cité internationale de la tapisserie

  • 11/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

  • 12/12

    Cité internationale de la tapisserie

    © S. Zenon pour la Fondation Bettencourt Schueller

Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main - Parcours 2018 est attribué à Cité internationale de la tapisserie - Aubusson.

Production locale, rayonnement mondial

Elle fait partie de notre culture collective, illumine les pages de nos livres d’histoire et enrichit les musées internationaux les plus prestigieux. Née au XVème siècle et élevée au rang de manufacture royale par Colbert, la production de la tapisserie d’Aubusson a traversé les siècles, employant jusqu’à 2 000 lissiers dans les années 1900 et collaborant avec des artistes du monde entier. La filière connut une période de déclin dans les années 1990-2000 mais le département de la Creuse a décidé de relever la tête, encouragé par la décision de l’Unesco, en 2009, d’inscrire la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. « C’est dans ce contexte qu’a été inaugurée en 2016 cette Cité internationale de la tapisserie, précise son directeur, Emmanuel Gérard. Un espace de près de 5 000 m2 avec une mission : conserver, enrichir et mettre en valeur ce savoir-faire et promouvoir sa filière de production entièrement privée ».

Située sur le site de l’ancienne École Nationale d’Art Décoratif de la ville, la Cité abrite un musée avec près de 500 oeuvres parmi les plus rares, un fonds de 14 000 ouvrages qui constitue le centre de documentation sur la tapisserie le plus important d’Europe, une plateforme de création qui accueille des artistes en résidence, un centre d’enseignement et un lieu d’exposition. Âgée de deux ans tout juste mais pleine de vitalité, la Cité commence déjà à engranger les succès. Sa formation de lissiers - et plus globalement l’accompagnement de la filière - a permis de conforter 150 emplois dans cette région économiquement fragile. Tout aussi ambitieux, les multiples événements organisés attirent un public grandissant. Jusqu’à décembre 2018, la Cité expose ainsi maquettes, vidéos mais aussi une tapisserie inédite dans le cadre d’un projet de tenture en collaboration avec le Tolkien Estate. La production sur quatre ans d’une série exclusive de 13 tapisseries et 1 tapis réalisés à partir des dessins que l’écrivain et plasticien J.R.R. Tolkien a conçus pour le mythique Seigneur des anneaux. De quoi séduire un large public, et susciter de nouvelles vocations.

Une mission : conserver, enrichir
et mettre en valeur cet
inestimable savoir-faire.

Emmanuel Gérard, directeur de la Cité internationale de la tapisserie.

?>
Cité internationale de la tapisserie

La Cité internationale de la tapisserie a été créée en réponse à l’inscription des savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2009. Directeur de l’institution, Emmanuel Gérard s’attache à enrichir et faire rayonner la Cité, témoin de la richesse des savoir-faire rassemblés autour du fil et du tissage mis en oeuvre à Aubusson.

  • Près de 100 000 visiteursont découvert la Cité depuis 2016.
  • 470 tapisseries et tapisdont 330 tapisseries murales, sont abrités par le musée.
  • 1 200 candidatures d’artistesvenues de 45 pays, ont déjà été déposées dans le cadre d’appels à projet annuels sur des thèmes donnés.
  • 10 élèves lissiersentrent tous les deux ans en formation pour l’obtention du brevet des métiers d’art.
  • 2018Première tapisserie Tolkien conçue au monde