En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

L’outil en main

Chaque semaine, près de 2 000 enfants de 9 à 14 ans découvrent les métiers manuels grâce à des retraités bénévoles. D’anciens tailleurs de pierre, ébénistes, ferronniers, fleuristes ou costumiers… partagent leur passion et transmettent leurs savoirs, l’outil à la main.

A L’ORIGINE, DES PASSIONNÉS

L’association L’Outil en main est née à Troyes en 1987, sous l’impulsion d’un groupe de personnes passionnées par les savoir-faire manuels et le patrimoine. Son objectif est de sensibiliser les enfants aux techniques et métiers de la main par des artisans d’art à la retraite, volontaires et disponibles pour transmettre leurs connaissances. En près de 30 ans, plus de 140 associations ont vu le jour dans 48 départements. Environ 15 000 enfants ont été initiés aux savoir-faire.

 

UN VRAI ATELIER, DE VRAIS OUTILS

Chaque semaine, les mercredis après-midi et/ou le samedi matin, des enfants de 9 à 14 ans participent durant 2h30 à des ateliers organisés par les associations locales. Ils y découvrent plus de 150 métiers, du bois, du cuir, du textile et apprennent des savoir-faire dont 60 % sont en lien direct avec les métiers d’art (menuiserie, ferronnerie, mosaïque, ébénisterie…).
Les enfants parcourent les différents ateliers tout au long de l’année et, sous l’œil attentif d’un ancien professionnel, ils réalisent un objet. Au-delà de l’initiation à la pratique des métiers de la main, l’association éveille leur regard et les aide à prendre conscience des contraintes matérielles, techniques ou temporelles qu’impose la réalisation d’un ouvrage.

DONNER CONFIANCE

L’Outil en main permet à des jeunes de tous milieux sociaux de reprendre confiance en eux-mêmes et de retrouver le goût d’apprendre. Ils constatent qu’ils peuvent réaliser de belles choses avec leurs mains. Fabriquer des objets, mener un projet à terme et sentir la bienveillance d’une personne plus expérimentée sont autant d’éléments favorisant un parcours de qualité. En s’adressant à de jeunes enfants, l’association se place dans le cadre de l’initiation et de la transmission.

 

FAVORISER LA TRANSMISSION

L’Outil en main a fait le choix de mobiliser des professionnels retraités bénévoles, en les invitant à partager leur savoir-faire. 85 % de ces gens de métier déclarent se sentir plus utiles. Favoriser le lien social, créer des échanges intergénérationnels, mieux vivre ensemble et rompre la solitude sont pour notre société des enjeux fondamentaux à l’heure où les familles sont dispersées et souvent en manque de liens.

La Fondation Bettencourt Schueller accompagne l’Outil en main dans son effort pour restructurer son réseau d’associations au niveau national, régional, départemental et local. L’Union sera ainsi en mesure de développer sereinement le nombre de ses associations avec pour objectif de toucher un nombre d’enfants encore plus grand, dans tout le pays. La Fondation contribue à la sensibilisation des métiers de la main et de leurs techniques auprès du jeune public à un âge où naissent les vocations.

Notre action suscite des vocations. Après l’Outil en main, près de 40 % des enfants s’orientent vers les métiers manuels et 25 % ont choisi leur métier après avoir fréquenté l’un des ateliers.

Bruno Pinto, coordinateur national

 

  • 1/10

    L’outil en main

  • 2/10

    L’outil en main

  • 3/10

    L’outil en main

  • 4/10

    L’outil en main

  • 5/10

    L’outil en main

  • 6/10

    L’outil en main

  • 7/10

    L’outil en main

  • 8/10

    L’outil en main

  • 9/10

    L’outil en main

  • 10/10

    L’outil en main

?>
?>
Haut
de page