En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Remise du 17e prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

Ce jeudi 13 octobre 2016, plus de 700 personnes sont venues assister, salle Wagram à Paris, à la consécration des lauréats du 17e Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main.

Les lauréats 2016 :

Récompense « Talents d’exception » : Didier Mutel, graveur, imprimeur en taille douce, pour son livre d’artiste « R217A ».
 

Récompense « Dialogues » : Pierre-Alain Parot, vitrailliste, et Véronique Ellena, artiste plasticienne pour « Le vitrail aux 100 visages » de la Cathédrale de Strasbourg.
 

Récompense « Parcours » : Le label « Dentelle de Calais-Caudry® » créé par la Fédération française de dentelles et broderies.

De nombreuses personnalités du paysage de la création en France se sont retrouvées lors d’une soirée placée sous le signe de l’exception, pour saluer les nouveaux élus qui viennent rejoindre la grande famille des lauréats du Prix, - 95 artisans d'art et créateurs -, et témoignent de la vivacité et de l’excellence des métiers d’art français.

La cérémonie de remise du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main 2016 a révélé une édition portant haut la maîtrise des savoir-faire au service de l’innovation, mettant en exergue le développement de pratiques d’excellence. Au-delà de son caractère événementiel, elle a démontré l'engagement fort et sincère de la Fondation Bettencourt Schueller auprès de ses lauréats, par un accompagnement tangible pour construire leur avenir.

En ouverture de la cérémonie, Françoise Bettencourt Meyers, après avoir salué les nombreuses candidatures et souligné l’essor du prix depuis son impulsion initiale, a lancé un encouragement stimulant à tous les artisans d'art français : « tenez bon ! ».

Pour Olivier Brault, directeur général de la Fondation Bettencourt Schueller, « le palmarès 2016 illustre un fort enracinement et un grand travail de renouvellement, qui, conduits ensemble, ouvrent la voix d'un rayonnement véritable ».
Et « ceux qui font ce choix méritent le soutien appuyé de la Fondation : la dotation, la cérémonie de remise du trophée, un coup de projecteur et un accompagnement dans la durée pour la prochaine étape de leur parcours ».

Jennifer Flay, directrice de la FIAC, a déclaré avec force, en remettant la distinction Talents d’exception à Didier Mutel, que « tout dans son livre relevait de la perfection » et que « ce qui a frappé le jury était l’adéquation absolue entre l’utopie de ce texte (la Déclaration universelle des droits de l’homme) et sa fragilité ».

David Caméo, directeur général des Arts Décoratifs, a quant à lui soulevé, en distinguant le duo Pierre-Alain Parot et Véronique Ellena, à quel point la récompense Dialogues alliait « connaissance, expérience, création, invention et innovation ».
Pierre Hermé, « meilleur pâtissier du monde », a relevé « l’unanimité du jury » pour décerner la distinction Parcours au Label Dentelle de Calais-Caudry®, et un processus de création où « à chaque étape, il y a un supplément d’âme apporté par l’artisan d'art ».
 

 

  • 1/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 2/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 3/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 4/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 5/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 6/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 7/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 8/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 9/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • 10/10

    Remise du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

Pour en savoir plus :