En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main - Talents d'exception

  • Valoriser la parfaite maîtrise des techniques et des savoir-faire

    Talents d’exception récompense un artisan d’art pour la réalisation d’une œuvre résultant d’une parfaite maîtrise des techniques et savoir-faire d’un métier d’art. Celle-ci doit révéler un caractère innovant et contribuer à l’évolution de ce savoir-faire.

    • Dotation : 50 000 euros
    • Accompagnement : jusqu’à 100 000 euros pour réaliser un projet de développement.
       

    L'appel à candidatures pour l'édition 2021 est désormais clos. Rendez-vous bientôt pour l'édition 2022.

    Ce texte est publié sous licence Creative Commons.

     

Les lauréats

2021
Close Black Garden, l'oeuvre au noir...

Le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main® - Talents d’exception 2021 récompense Karl Mazlo, artisan joaillier, pour son œuvre Black Garden.

Black Garden est une sculpture à part entière où cohabitent une bague et son réceptacle. La pièce est avant tout l’expression d’un manifeste : apporter un autre regard sur le bijou en lui donnant autant d'importance qu’à sa mise en scène. Délaissant l’usage des pierres précieuses, le joaillier a mêlé l’or à l’acier damassé dont il a appris les techniques de forge lors de sa résidence à la Villa Kujoyama de Kyoto. L’ensemble de la pièce a été ensuite poli. Le métal a été noirci grâce à une patine élaborée à base de thé vert.

 

 

Avec Black Garden, j’ai tenté de questionner à nouveau le statut du bijou lorsqu’il n’est pas porté, en sortant l’écrin de son contexte pour en faire un élément à part entière de l’œuvre. Le socle est ici pensé comme un dispositif de mise en scène destiné à offrir une expérience sensorielle, ainsi que la contemplation d’un paysage. Au-delà de ce travail, ma démarche est d’amener le bijou ailleurs ; de déplacer la joaillerie de l’univers du luxe pour l’emmener vers l’art en rappelant sa fonction première ; une valeur de protection et de souvenir. Renoncer à porter un bijou revient à lui donner une autre place dans son univers…

Karl Mazlo

 

 

Pour toutes les photographies : (c) Sophie Zénon pour la Fondation Bettencourt Schueller. 

Karl Mazlo

Vit et travaille à Paris.

Karl Mazlo conçoit des bijoux en empruntant des savoir-faire à différents métiers d’arts, notamment ceux de l'orfèvrerie. Sa démarche vise à déplacer la joaillerie de l’univers du luxe vers celui de l’art en faisant évoluer la dimension créative du métier. Il a été résident de la Villa Kujoyama entre 2016 et 2017.

  • 2004CAP art du bijou à l’école Boulle, Paris
  • 2009Création de l’atelier Karl Mazlo à Paris
  • 2016-2017Résidence d’artistes à la Villa Kujoyama à Kyoto
  • 2018Exposition au Musée de la Chasse et de la Nature
  • 2020Exposition à la galerie Thaddaeus Ropac à Pantin pour la 70ème édition de la Jeune Création, lauréat du prix artisanat d’art du Rotary Club.