Mathilde Touvier

Directrice de recherche à l’Inserm. Directrice de l'Équipe de Recherche en Épidémiologie Nutritionnelle (Eren) au Centre de Recherche en Epidémiologie et Statistiques – Bobigny, France.

Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française - 2021

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai si tu seras en bonne santé

L'alimentation est l'un des principaux facteurs influant sur notre état de santé. Certains changements dans les habitudes alimentaires survenus dans les dernières décennies, comme l’augmentation de la consommation de produits ultra-transformés, soulèvent des questions sur leur impact pour la santé humaine au niveau mondial.

Les aliments ultra-transformés sont des aliments ayant subi une ou plusieurs transformations physiques, chimiques, biologiques, ou qui contiennent différents additifs. Nous les retrouvons très souvent dans nos placards ! L’équipe de Mathilde Touvier a contribué à dévoiler un lien entre la consommation de ces aliments et de possibles répercussions négatives sur la santé. Elle cherche maintenant à comprendre comment les différentes facettes des aliments ultra-transformés (leur degré de transformation, les additifs seuls ou en combinaison, les contaminants de l’emballage) affectent la santé humaine à long terme.

Pour étudier les relations entre l’alimentation et la santé, Mathilde Touvier et son équipe suivent de très près les habitudes alimentaires d’un groupe de 171 000 personnes à travers l’étude NutriNet-Santé. Les informations recueillies pour chacune de ces personnes (entre autres la fréquence de consommation des produits, leur marque et leur mode de cuisson) sont complétées par une collecte d’échantillons, tels que l’urine, les fèces et le sang. En utilisant des méthodes d’analyse adaptées, cette étude épidémiologique va permettre de déterminer des corrélations entre différents aspects des aliments ultra-transformés et l’état de santé, en se concentrant particulièrement sur le cancer, l’obésité et les maladies cardiovasculaires. Des études sur des cellules ou des animaux seront réalisées en complément afin d’établir des liens de cause à effet.

Ce programme de recherche sera le premier à aborder cette question de manière aussi complète. Il pourrait avoir des répercussions directes sur les choix des consommateurs, sur l’industrie alimentaire et sur les autorités sanitaires pour orienter le développement des politiques de santé publique.

Le Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française contribuera à ces découvertes en permettant que le matériel informatique, le stockage de données et les locaux de travail de l’équipe soient adaptés à leurs besoins.

Membres de l’équipe

Cédric Agaesse - diététicien
Marie Ajanohun
Julien Allegre - ingénieur d'études          
Benjamin Allès - chargé de recherche Inrae 
Valentina Andreeva - maître de conférences USPN
Nathalie Arnault - ingénieure d'études Inserm
Julia Baudry - chargé de recherche Inrae
Alice Bellicha - maître de conférences USPN
Florine Berthy
Juliette Bigey - Inrae transfert
Jacques Blacher - PU-PH       
Laurent Bourhis - ingénieur d'études Inrae
Joséphine Brunin - doctorante
Maria Clotilde Carra - chercheuse post-doctorante
Stéphanie Chardon - secrétaire générale du CRESS
Hélène Charreire - maître de conférences UP12
Eloi Chazelas - doctorant
Emmanuel Cosson - PU-PH
Charlotte Debras - doctorante
Noémie Demare - doctorante
Nicolas Dechamp - ingénieur d'études Inrae
Alexandre De-Sa - diététicien     
Valérie Deschamps - enseignante chercheuse ESEN        
Mélanie Deschasaux - chargée de recherche Inserm       
Astan Doumbia               
Amal El Kahlaoui            
Younes Esseddik - ingénieur de recherche Inserm           
Khaled Ezzedine - PU-PH             
Thierry Feuillet - maître de conférences UP8     
Léopold Fezeu - maître de conférences USPN    
Morgane Fialon - doctorante     
Pilar Galan - directrice de recherche Inrae          
Regis Gatibelza - assistant ingénieur Inserm       
Julie Ginhac - Inrae transfert      
Maria Gomes    
Marie Guion - doctorante           
Serge Hercberg - PU-PH Emérite USPN  
Chantal Julia - PU-PH USPN        
Emmanuelle Kesse-Guyot - directrice de recherche Inrae            
Junko Kose - doctorante             
Merveille Kouam            
Rebecca Lutchia
Jagatjit Mohinder – ingénieur d’études Inserm
Rizvane Mougamadou
Jean-Michel Oppert - PU-PH      
Anna Palomar - doctorante
Indira Paz - doctorante 
Nathalie Druesne-Pecollo – ingénieur de recherche INRAE
Sandrine Péneau - maître de conférences USPN
Philippe Ravaud - directeur du CRESS    
Pauline Rebouillat - doctorante
Anouk Reuze - doctorante
Margaux Robert - doctorante    
Marie-Françoise Rolland-Cachera - Honoraire USPN       
Benoit Salanave - enseignant chercheur ESEN
Barthélémy Sarda
Laury Sellem - chercheur post-doctorant
Bernard Srour - chercheur post-doctorant
Fabien Szabo – ingénieur de recherche CNAM
Aladi Timera
Thi Hong Van Duong           
Charlotte Verdot - enseignante chercheuse ESEN
Gaelle Wendeu-Foyet - chercheur post-doctorant
Laurent Zelek - PU-PH   

 

Pour toutes les photographies : (c) Alexandre Darmon / Art in Research.

 

Mathilde Touvier

Marine Touvier est ingénieure agronome spécialisée en nutrition humaine. Après un doctorat en épidémiologie soutenu à Nancy en 2006 et deux stages post-doctoraux, elle devient chercheuse à l’Inserm en 2010, dans l’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN) à Bobigny.

L’équipe EREN, qu’elle dirige depuis 2018, est la seule équipe de recherche en France entièrement dédiée à l’épidémiologie de la nutrition et la santé, et c’est l’une des seules au niveau mondial. L‘objectif de l’équipe est d’étudier le lien entre la nutrition et la santé, les mécanismes qui sous-tendent ces liens, et de comprendre ce qui détermine les comportements alimentaires. Ces études sont notamment possibles grâce à la cohorte NutriNet-Santé, coordonnée et suivie par l’équipe depuis 2009.  

Tout au long de sa carrière, Mathilde Touvier est sollicitée en temps qu’experte en matière d’épidémiologie nutritionnelle pour de nombreux organismes français et internationaux. Elle est également impliquée dans la coordination du Réseau National Alimentation Cancer Recherche (NACRe) et vient d’être élue pour représenter la France au Conseil Scientifique du Centre International de Recherche contre le Cancer (CIRC) de l’OMS.

  • 2006Doctorat à l’Université Nancy-I (actuellement Université de Lorraine), Nancy, France
  • 2008Post-doctorat dans le laboratoire du Professeur Serge Hercberg, Equipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (EREN), Bobigny, France
  • 2010Post-doctorat dans le laboratoire du World Cancer Research Fund International, Imperial College London, Londres, Royaume Uni
  • 2010Chargée de recherche Inserm et coordinatrice du groupe de recherche Nutrition et cancer au sein de l’EREN, Université Sorbonne Paris Nord, Bobigny, France
  • 2013Prix de recherche de la Société Française de Nutrition
  • 2018Directrice de l’équipe EREN (Inserm/Inrae/Cnam/Université Sorbonne Paris Nord) et investigatrice principale de la cohorte NutriNet-Santé, Bobigny, France
  • 2019Prix de recherche de l’Inserm
  • 2019Consolidator grant, Conseil Européen de la Recherche (ERC)
  • 2021Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française, Fondation Bettencourt Schueller