Maison de Nicodème

Inaugurée en mars dernier à Nantes, cette structure innovante repense l’accompagnement des personnes en fin de vie en proposant un lieu imaginé comme une maison de famille, mêlant l’excellence des soins à un soutien sur mesure qui s’étend aussi aux proches, en première ligne dans ces moments de détresse et de deuil.

 

UN LIEU QUI PLACE L’HUMAIN AU CŒUR DE L’ACCOMPAGNEMENT  

Nous sommes en 2014. Médecins et soignants nantais s’émeuvent du déficit criant de structures de soins pour les personnes en fin de vie, dans leur ville mais aussi dans tout le Val de Loire. Face aux besoins grandissants, un petit groupe décide de créer lui-même un lieu dédié, s’engageant à repenser en profondeur l’approche traditionnelle des soins palliatifs pour offrir un accompagnement plus humain, plus chaleureux et plus ouvert. Après huit années de réflexion puis de construction, l’association Maison de Nicodème, adossée à l’Hospitalité Saint-Thomas de Villeneuve (groupe d’établissements médico-sociaux à but non lucratif), a inauguré fin mars cette structure d’un genre nouveau, par l’attention toute particulière qu’elle porte aux malades et à leurs proches.

UN LIEU PENSÉ DANS UN ESPRIT DE FAMILLE

Niché dans un grand jardin envahi par les fleurs, cette maison se veut ouverte à tous -sans distinction d’origine, de condition sociale ou de conviction religieuse. Elle accueille aujourd’hui 18 patients (24 prévus dans 2 ans) dans des chambres vastes et lumineuses, pensées pour le confort, le bien-être et la quiétude des malades. Le matériel médical est dissimulé autant que possible, un espace est prévu pour qu’un proche puisse facilement dormir auprès du patient...  Comme dans une maison, on retrouve ici des espaces communs -une salle à manger et une cuisine partagée, l’info est dans le dossier des terrasses, des salons plus intimes pour se retrouver en famille. Et même un restaurant qui réunit patients, proches, soignants, sans oublier les gens du quartier qui le souhaitent.

UNE OFFRE DE SOINS AUSSI HUMAINE QU’INNOVANTE

Le lieu rassemble environ 45 professionnels : médecins, infirmiers, aides-soignants, psychologues, kinésithérapeutes, ergothérapeutes et assistante sociale. Experte en soins palliatifs et en prise en charge de la douleur, l’équipe soignante se déploie autour d’une même mission, offrir un accompagnement sur mesure et dans toutes ses dimensions -physique, psychique et spirituelle, avec notamment des soins comme l’art-thérapie ou la musicothérapie. Elle est épaulée par un socio-esthéticienne, un biographe et une trentaine de bénévoles, spécialement formés à l’écoute des patients, des familles et se relayant dans la maison tout au long de la journée. Dernière particularité de cette expérience aussi humaine qu’innovante, les familles en deuil peuvent -si elles le souhaitent- revenir dans la maison et recevoir un soutien pour traverser cette épreuve.

L’ACCOMPAGNEMENT DE LA FONDATION

Totalement en phase avec les valeurs de la Fondation Bettencourt, la maison de Nicodème a reçu un soutien de la Fondation pour finaliser le chantier de construction du bâtiment et l’aménagement du jardin.

 

  • 1/7

    Nicolas Meyers (Administrateur de la Fondation), Edith de Rotalier (Association Maison de Nicodème), Françoise Bettencourt Meyers (Présidente de la Fondation), Guénaëlle Beauvois (Association Maison de Nicodème), Dorothée Hontebeyrie (responsable du mécénat social à la Fondation), Pr Hofmann ©L'OEIL ELECTRIQUE

  • 2/7

  • 3/7

  • 4/7

  • 5/7

  • 6/7

  • 7/7

Oui Haut
de page