En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

iLumens

Mobiliser les nouvelles technologies au service de la formation en santé. Ce laboratoire de l’Université Paris Descartes innove de façon spectaculaire dans la formation des médecins et des professionnels de santé en mobilisant l’état de l’art des ressources numériques pour préparer les soignants à l’exercice de leur mission auprès des patients.

Un aspect du numérique à l’Université

iLumens (Laboratoire universitaire médical d’enseignement basé sur les technologies numériques et de simulation) a été créé en 2011 sous l’impulsion d’Alexandre Mignon, professeur d’anesthésie-réanimation et d’Antoine Tesnière, maître de conférences en anesthésie-réanimation, tous deux médecins à l’hôpital Cochin de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris et enseignants à l’Université Paris Descartes.  

Ce laboratoire utilise aujourd’hui des équipements numériques et de simulation (mannequins évolués, outils d’anatomie en 3D, serious games, plateformes d’e-learning…) pour former les étudiants de toutes les professions de santé, leur permettre de s’entraîner à certains gestes dans diverses conditions et, en bout de course, améliorer la qualité et la sécurité des soins.

Innovation et qualité des soins

Cette initiative d’excellence de l’Université Paris Descartes s’inscrit dans les missions d’amélioration de la santé humaine, de formation des professionnels de santé, de modernisation de l’enseignement et de développement de démarches pédagogiques innovantes qu’aime soutenir la Fondation Bettencourt Schueller.

Alors que l’enseignement médical classique repose sur l’observation d’un geste ou d’une technique, iLumens propose l’apprentissage par la pratique, en toute sécurité. Le soutien de la Fondation a permis l’installation d’un simulateur d’endoscopie et de deux mannequins haute fidélité, un adulte et un bébé. Ces mannequins développés répondent de manière très réaliste à différents scénarios d’intervention. Ils sont notamment capables de parler, de simuler un grand nombre de maladies, de réagir à des médicaments, possèdent des pupilles sensibles à lumière, excrètent des fluides, etc.

Mis en situation, les étudiants mobilisent eux-mêmes les connaissances qu’ils ont acquises et améliorent par la pratique leurs compétences techniques, leur raisonnement en vue du diagnostic, leurs relations de travail en équipe... et leur capacité de résistance aux événements imprévus. Dans cet environnement où les enjeux humains ne sont que simulés, les étudiants peuvent apprendre de leurs erreurs, sans conséquences négatives pour les patients.

 

  • 1/5

    ilumens inauguration

  • 2/5

    ilumens inauguration

  • 3/5

    ilumens inauguration

  • 4/5

    ilumens inauguration

  • 5/5

    ilumens

Haut
de page