En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Les pépites

Ce film documentaire indépendant et engagé retrace l'histoire d'une aventure humaine extraordinaire. Au-delà d'une histoire poignante, Xavier de Lauzanne illustre admirablement la valeur de la générosité et de l'engagement dont l'Homme est aussi capable.

D’une découverte bouleversante à la construction d’une école

C’est en 1995 que Christian et Marie-France des Pallières, un couple de retraités français, découvrent la décharge à ciel ouvert de Stoeung Meanchey, dans la banlieue de Phnom Penh au Cambodge : un immense terrain d’ordures fumantes à l’odeur putride et aigre où des centaines d’enfants de six à quinze ans fouillent dans les ordures jusqu’aux genoux pour chercher des bouts de plastique, de carton, de métal et de la nourriture.
Bouleversés et choqués, ils décident de créer l'association Pour un Sourire d'Enfant et s’installent au pied de la décharge pour offrir aux enfants un repas, de quoi se laver et les premiers soins. 
La faim est très présente mais très vite, l’éducation se révèle aussi une urgence. En 1997, le couple décide de construire les bâtiments d’une école primaire et secondaire. Aujourd’hui, 3000 jeunes sont accueillis dans des classes de mise à niveau ou en formation professionnelle, jusqu'à leur insertion dans le monde du travail et dans la vie.

 

Une EXTRAORDINAIRE aventure humaine

En 2000, Christian et Marie-France des Pallières rencontrent le réalisateur Xavier de Lauzanne qui, touché, décide de faire un film pour la communication de leur association Pour un Sourire d’Enfant. Ce premier film a permis de récolter de nombreux dons et parrainages.

Xavier de Lauzanne décide alors d’aller plus loin et de réaliser un documentaire pour raconter l’histoire de Christian et Marie-France des Pallières et leur engagement pour sauver des enfants.

Il réalise d’abord un documentaire pour France 5 autour du couple et de la décharge mais décide ensuite de le développer dans un format plus long, avec un langage plus fort, en renforçant le contraste des deux lieux, l’école et la décharge.
À partir des archives d’images de Christian des Pallières et d'entretiens, Xavier de Lauzanne entre de plain-pied dans le quotidien de l’école et révèle intimement l'exceptionnelle aventure humaine de ce projet remarquable.

 

Mobiliser l’engagement, l’image au service de la solidarité

L’image donne à comprendre la profondeur de l’enjeu social. Elle permet aussi de partager, d’impacter et de susciter l’engagement. Un rôle que la Fondation Bettencourt Schueller assume pleinement, quand elle rencontre des projets qui peuvent faire leur place à des personnes méconnues, promouvoir plus de bien social, contribuer à l’émergence d’une société plus inclusive. 
La Fondation Bettencourt Schueller est fière d’avoir apporté son soutien à ce film documentaire. Il s’inscrit dans la lignée des images de valeur à laquelle elle est attachée, pour ce qu’elles produisent de puissance d’interpellation et de transmission d’espoir. 

Ce fut un véritable choc ! Cela donnait envie de crier… ou de pleurer !

Christian et Marie-France des Pallières

Ce qui compte dans le film, ce n’est pas la souffrance mais l’espoir qui se trouve en face. L’espoir a toujours été ma ligne de mire tout le long du tournage et du montage.

Xavier de Lauzanne

 

  • 1/6

    Les pépites

    ©2016 D.R

  • 2/6

    Les pépites

    ©2016 D.R

  • 3/6

    Les pépites

    ©2016 D.R

  • 4/6

    Les pépites

    ©2016 D.R

  • 5/6

    Les pépites

    ©2016 D.R

  • 6/6

    Les pépites

    ©2016 D.R

?>
?>
Haut
de page