En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Le Peuple migrateur

Ces films au succès inégalé ont fait de Jacques Perrin un réalisateur célébré dans le monde entier pour ses documentaires poétiques sur la nature, sa beauté, sa fragilité. Et de nouveaux projets promettent de continuer à changer notre regard sur le monde…

BEAUTÉ ET ÉMOTIONS

Pas d’autre ligne éditoriale dans le choix des films de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud que de rendre compte du monde tel qu’il est, par des histoires empreintes des valeurs éducatives de beauté et de noblesse de sentiments, dans le respect de l’environnement et de la nature humaine.

L’accueil du public est révélateur : ces films savent émouvoir le plus grand nombre, susciter l’émerveillement, donner le sentiment que nous appartenons tous à un monde grand et beau qui nous dépasse et mérite le respect.

À la limite du documentaire et de l’art photographique, les deux réalisateurs cherchent aussi à contribuer à la diffusion des connaissances, avec l’ambition de proposer aux scientifiques des images inédites, exceptionnelles, de leurs sujets de recherche.

UN SUCCÈS PLANÉTAIRE

Régulièrement récompensée par des Oscars, des Césars, des nominations aux Academy Awards, Galatée Films a produit Le Peuple migrateur, Océans et Les Choristes, qui figurent parmi les plus grands succès du cinéma français. Une diffusion qui s’est élargie ensuite grâce à des formats adaptés à la télévision.

Pour Le Peuple migrateur, Jacques Perrin a parcouru la planète entière trois ans durant pour suivre le vol d’une trentaine d’espèces d’oiseaux migrateurs : grues, oies, cygnes, cigognes, canards... et découvrir leurs escales saisonnières. Avec ce conte réel, il a voulu montrer la précarité de leur vie et leur inaltérable beauté. Il s’agit du premier film à présenter autant d’images d’une si grande qualité réalisées par des techniciens placés au coeur même de groupes d’oiseaux. Pour les filmer, des moyens techniques jamais utilisés jusqu’alors ont été déployés, et cinq machines brevetées, donnant ainsi cette impression si singulière de voler au milieu des oiseaux.

 

 

Filmer la nature, c’est une capacité à regarder. Rechercher quelque chose qui s’impose. C’est un moment unique, l’attente d’une rencontre. Une école de patience.

Je rêve de faire un film sur le voyage des nuages. On ne prend pas le temps de les regarder.

Jacques Perrin.

 

  • 1/7

    Cigognes - Désert de Libye

  • 2/7

    Cygnes chanteurs avec ULM d'entrainement - Pyrénées

  • 3/7

    Bernaches nonnettes avec ULM d'entraînement au soleil couchant - Normandie

  • 4/7

    Bernaches nonnettes avec ULM caméra - Baie du mont Saint Michel

  • 5/7

    Oies cendrées en formation avec ULM d'entraînement - Jura

  • 6/7

    Bernaches nonnettes au-dessus de la baie du mont Saint Michel - La Manche

  • 7/7

    Bernaches du Canada au-dessus du lac Powell - Arizona, USA

?>
Haut
de page