En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

France active

Accompagner les jeunes dans leur démarche entrepreneuriale. Dans le programme CAP’JEUNES, le réseau de financement solidaire de création d’entreprise France active met son expérience au service des jeunes entrepreneurs.

LA CRÉATION D’ENTREPRISE COMME MOYEN D’INSERTION

Depuis 1988, France active aide des chômeurs ou des personnes bénéficiaires des minima sociaux à créer leur propre entreprise. Elle soutient aussi l’activité et la création d’emplois dans les associations et entreprises d’utilité sociale.

France active propose un accompagnement structuré pour renforcer les compétences de gestion, viabiliser les projets et donner accès aux circuits financiers traditionnels. Elle s'appuie sur un réseau de 41 fonds territoriaux, associations locales constituées de 400 professionnels et 2 000 bénévoles qui accueillent les demandeurs d’emploi porteurs de projet, les conseillent et soutiennent, jouent auprès des banques le rôle d’intermédiaires pour garantir la pérennité des projets et les suivent une fois le financement obtenu.
Environ 78 % des entreprises soutenues par France active passent le cap des trois ans.

CAP’JEUNES

Depuis deux ans, France active a lancé un programme spécialement conçu pour les jeunes entrepreneurs. Sur le fondement d’une expérimentation réussie, CAP’JEUNES a été déployé dans 9 régions en 2013 puis 16 en 2014. A l’été 2014, 500 projets sont accompagnés. L’objectif est d’atteindre 1 000 à la fin de l’année.

Le programme prend en compte les problématiques propres des jeunes : une expérience professionnelle limitée et la faiblesse des apports personnels, qui constituent autant de difficultés dans les demandes de crédits bancaires. CAP’JEUNES accompagne les jeunes entrepreneurs dans la formalisation de leur projet, la création d’entreprise et la façon de la présenter aux banquiers. Une prime de 2 000 euros est offerte une fois l’entreprise créée pour favoriser l’obtention de financements bancaires. Enfin, les entrepreneurs sont suivis pour passer avec succès le cap difficile des premiers mois.

C’est le projet que la Fondation Bettencourt Schueller a décidé de soutenir.

Nous voulons promouvoir l’humain, la solidarité, le temps long.

Christian Sautter, président de France active

  • 1/5

    france active

  • 2/5

    france active

  • 3/5

    france active

  • 4/5

    france active

  • 5/5

    france active

Haut
de page