En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

X

Fondation du patrimoine

Sauvegarder et valoriser le patrimoine non protégé : c’est la mission principale de la Fondation du patrimoine qui contribue depuis plus de vingt ans à restaurer des dizaines de milliers de monuments et de sites.

 

Sauvegarde et sensibilisation

La Fondation du patrimoine a été créée en 1996 pour sauvegarder en priorité le patrimoine rural non protégé : ces dizaines de milliers de maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, pièces de mobilier ou secteurs naturels qui sont à la fois un héritage, le paysage de la France et la marque de sa diversité locale.

Souvent, la ruine menace. La Fondation du patrimoine aide les propriétaires privés ou publics à mener à bien leur projet de rénovation. Elle fait appel au mécénat privé des particuliers et des entreprises. Elle organise des partenariats entre associations, pouvoirs publics et mécènes et populations locales.
Au-delà de ces nombreuses opérations, la Fondation du patrimoine accorde une attention particulière au renforcement de l’attractivité des territoires, à la création d’emplois et à la revitalisation des tissus économiques ruraux les plus fragiles.

Un fonctionnement unique mobilisateur

La Fondation du patrimoine est le seul organisme privé qui décerne un label à une opération de restauration d’un immeuble non protégé au titre des monuments historiques mais qui présente un réel intérêt patrimonial.
Elle peut également soutenir des projets de sauvegarde du patrimoine public et associatif en participant à leur financement par le biais de souscriptions.

Elle tire la majorité de ses ressources du mécénat et de la générosité du public sous toutes ses formes (dons, legs, successions, souscriptions). Chose rare, elle s’engage à affecter les dons aux projets choisis par les donateurs eux-mêmes.

En favorisant des milliers d’opérations chaque année, la Fondation du patrimoine soutient l’activité économique des chantiers, les emplois directs et indirects qui en dépendent ainsi que la transmission des savoir-faire aux nouvelles générations de professionnels dans les métiers du patrimoine.

Patrimoine cultuel et savoir-faire dans les métiers d’art

Parmi ses nombreux programmes, la Fondation du Patrimoine accompagne la mise en valeur d’édifices ou de biens mobiliers appartenant au patrimoine culturel. En même temps que le soutien à la transmission des savoir-faire dans les métiers d’art, la Fondation Bettencourt Schueller a choisi de soutenir ce programme depuis 2003, en raison de l’importance à la fois qualitative et quantitative des édifices religieux, qui constituent très souvent le premier poste de dépenses patrimoniales des petites communes rurales. En vingt ans, la Fondation du patrimoine a pris part à 160 projets dans une vingtaine de régions, à hauteur d’au moins 5 % du coût des travaux.

 

En cette époque de quête d’identité et de repères, ce « patrimoine de proximité » est devenu un objet d’attention et de fierté, reflet de l’histoire économique et sociale de nos régions.

Frédéric Néraud, directeur général de la Fondation du patrimoine de 2002 à 2014.

 

  • 1/8

    chapelle notre dame de pitié

  • 2/8

    chapelle saint vincent

  • 3/8

    couverture

  • 4/8

    église d'arry

  • 5/8

    église de saint quentin en tourmont

  • 6/8

    église notre dame du bon secours

  • 7/8

    église saint nicolas de beaumetz

  • 8/8

    stalles de l'église d'henrichemont

Haut
de page